Connexion  •  M’enregistrer

Basly


Le 6 juin 1944, 6 divisions d'infanterie débarquent sur 5 plages précédées par 3 divisions aéroportées.
Dès le 7 juin, c'est la bataille de Normandie qui commence et qui ne s'achèvera que le 29 aout.
MODÉRATEUR: Jumbo

Basly

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 10 Sep 2012, 21:28

Bonjour,

quelqu'un aurait-il des informations sur la libération de Basly? Était-elle défendue? Si oui, par qui? A-t-elle été facilement prise par les Chaudières ou y a-t-on livré des combats pour chasser l'ennemi? Le livre sur l'histoire du Régiment de la Chaudière est peu bavard sur le sujet.

Merci.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Basly

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 10 Sep 2012, 22:17

Bonjour Audie,
Selon l'ouvrage de Jacques Castonguay, Armand Ross et Michel Litalien , "Le Régiment de la Chaudière 1869-2004" je lis à la page 249 que la compagnie «C» s'est emparée de Basly sans coup férir.
Je n'en sais malheureusement rien de plus, mais je suppose que des spécialistes de la "Bataille de Normandie" vont certainement se manifester.
Amicalement
Prosper
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 66051
Inscription: 02 Fév 2003, 21:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: Basly

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 10 Sep 2012, 22:27

Merci Prosper, c'est la seule information que je possédais aussi sur le sujet.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Basly

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 10 Sep 2012, 22:44

Salut Audie

sur tous les sites on retrouve les mêmes éléments :

La compagnie A du major Hughes Lapointe neutralise vers 11h 15 un position Allemande de 6 canons de 88 mm, avec l'appui des Sherman du Fort Garry Horse (2ème Brigade Blindée). Après un combat assez bref mais violent, la batterie est enlevée et une cinquantaine d'Allemands sont capturés. Quant aux pièces d'artillerie, le bombardement les avaient déjà détruites... Au même moment, le village de Bény sur Mer est libéré par la compagnie C du major Sevigny, qui se porte ensuite vers Basly. Débarquée plus tardivement, la compagnie B essuiera les plus lourdes pertes supportées le 6 juin par le Régiment. L'unité du major l'espérance donne l'assaut à la batterie côtière de Moulineaux équipée de pièces de 105mm, faisant au passage 40 prisonniers, dont certains sont des Polonais. La compagnie D, prévue en reserve

amicalement.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3445
Inscription: 14 Mar 2006, 20:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: Basly

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 11 Sep 2012, 00:06

Merci Patrick. Je crois donc qu'à Basly même, il n'y avait pas ou très peu d'hommes de troupe. Les batteries capturées par les Canadiens se situaient en dehors des limites du village.
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Basly

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de dynamo  Nouveau message 11 Sep 2012, 00:09

Oui, et en même temps, on parle que d'une compagnie.
C'est peu.
La dictature c'est "ferme ta gueule", et la démocratie c'est "cause toujours".
Woody Allen.

Administrateur
Administrateur

 
Messages: 3445
Inscription: 14 Mar 2006, 20:36
Localisation: sur la plage abandonnée
Région: Nord/Pas de Calais
Pays: France

Voir le Blog de dynamo : cliquez ici


Re: Basly

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de fbonnus  Nouveau message 11 Sep 2012, 00:11

C'est "peanuts" effectivement cher Patrick

Amicalement
« Alors mon petit Robert, écoutez bien le conseil d'un père !
Nous devons bâtir notre vie de façon à éviter les obstacles en toutes circonstances.
Et dites-vous bien dans la vie, ne pas reconnaître son talent, c'est favoriser la réussite des médiocres. »
_________________________________________________
Michel Audiard

Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12293
Inscription: 18 Avr 2010, 17:07
Localisation: En Biterre
Région: Languedoc
Pays: France

Voir le Blog de fbonnus : cliquez ici


Re: Basly

Nouveau message Post Numéro: 8  Nouveau message de MLQ  Nouveau message 13 Sep 2012, 17:12

Bonjour

Dans ce livre
http://www.flickr.com/photos/mlq/3383942511/
sur Basly, il y a ceci:

Dans la matinée du 6 juin, le doyen des maires du Calvados, M. Boitard, premier magistrat de Thaon, que les bombardements de la nuit n'avaient pas ému outre mesure, décida de se rendre à la perception de Courseulles pour les besoins de son administration communale.
Lorsqu'il traversa le village de Basly, des habitants, mieux informés que lui, se firent un devoir de l'instruire de la présence d'une force canadienne stationnée au lieudit «Saint-Ursin », à l'emplacement d'un ancien village gallo-romain qui s’élevait à cette époque lointaine en un lieu situé entre Bény-sur-Mer et Courseulles.
A cette nouvelle, le maire de Thaon bondit de joie et poursuivit prestement son chemin, sans accorder la moindre attention aux conseils de prudence qu'on lui prodiguait, n’ayant qu'un désir: aller au-devant des libérateurs!
Quelques instants après le passage de M. Boitard, un sous-officier allemand se présente au domicile du maire de Basly, M. Leboucher, et, sur un ton autoritaire, lui dit:
- Monsieur le Maire, donnez-moi la clé de votre église.
- Je ne l'ai pas en ma possession, répond M. Leboucher.
- Alors où est-elle ?
- Chez le sacristain.
- Fort bien, conduisez-moi près de lui. Je veux cette clé dès maintenant.
Mis en possession de l'objet convoité, le feldwebel oblige le maire à ouvrir la porte de l'église et à faire avec lui l'ascension du campanile. Deux soldats suivent leur chef, porteurs d'un matériel volumineux et paraissant très lourd.
Parvenu dans le clocher, le sous-officier cherche vainement à voir Bény. M. Leboucher, qui avait deviné son intention, lui fait remarquer, non sans une certaine ironie, qu'il ne peut observer de cet endroit le lieu qui semble l'intéresser, celui-ci se trouvant dans l'axe des murs formant l'un des angles de la tour.
Sans trop extérioriser son dépit, l'Allemand donne l'ordre à ses subordonnés de disposer, selon ses instructions, le matériel qu'ils détiennent. Le maire supposera qu'il s'agissait d'un appareil de radio car il ne le vit pas, ayant mis à profit le déballage des objets pour s'esquiver discrètement.
Au début de l'après-midi, les éléments avancés de l'armée canadienne firent leur apparition dans le village; les Allemands s'enfuirent à leur approche, d'autres furent contraints de se retirer peu après leur arrivée.
Le lendemain, à midi, le 14e régiment de campagne, appuyait la 9e brigade, commençait à quitter l'emplacement qu'il occupait depuis la veille, au nord de Bény-sur-Mer, pour s'établir sur un nouveau point, au sud-est de Basly, les batteries avançant «par bonds >, les unes après les autres, afin d'assurer un soutien ininterrompu.
Ce fut également près de Basly que l'on installa le quartier général de la 9e brigade.
L'église de Basly
Le 8 juin, le lieutenant qui commandait la troupe canadienne cantonnée à Basly engagea avec le maire le dialogue suivant:
- Vos habitants tirent sur mes hommes, écoutez plutôt ...
- Mon lieutenant, vous faites erreur, rétorqua M. Leboucher, je réponds des sentiments de mes administrés, pas un seul ne tirerait sur ses libérateurs et, qui plus est, tous les fusils de chasse de ma commune ont été confisqués par l'ennemi, dès les premiers jours de l'occupation. Les coups de feu que vous entendez sont ceux que vos propres soldats tirent, au hasard ...
L'officier insiste:
- Il Y a certainement des Allemands cachés dans l'église. Je vais la faire sauter!
- Je suis certain qu'il n'y a aucun Allemand dans l'église, tous ont évacué ma commune, et si vous détruisiez notre vieille église paroissiale, vous commettriez une faute extrêmement grave que la population de Basly ne vous pardonnerait jamais. Avant d'en venir à une telle extrémité, prenez au moins la peine de venir la visiter: je suis prêt à vous accompagner et même à y pénétrer le premier.
Pendant que le lieutenant et le maire soutenaient cette discussion fort animée, les Canadiens perquisitionnaient dans toutes les maisons et, bien entendu, n'y découvraient aucune trace des Allemands.
Ainsi qu'il l'avait proposé, le maire entraîna vers son église l'officier suivi de quelques soldats. Le monument ne recelait âme qui vive. Tout à coup, alors qu'ils se trouvaient à l'extrémité de la nef, les soldats, sans motif apparent ouvrirent le feu !
Un conducteur de char, qui passait à ce moment précis sur la place du village, entendant le mitraillage, crut à une salve tirée par des Allemands, du haut du clocher. Il fit alors stopper son tank et pivoter sa tourelle, puis il envoya cinq obus de 105 mm dans le beau campanile qui s'effondra ...
Rendus nerveux par cet incident, et voulant à tout prix découvrir des adversaires dans la population - qui ne demandait qu'à leur témoigner sa gratitude et son amitié -, les soldats se saisissent de quelques jeunes gens, déclarant qu'ils étaient pour eux des otages et qu'ils allaient être internés en Angleterre. Sous bonne escorte, les «captifs» furent conduits à Bernières-sur-Mer, où ils furent libérés peu après leur arrivée.
C'est alors que se répandit un bruit selon lequel les Canadiens avaient bel et bien essuyé des coups de feu .après avoir libéré Basly, mais que ceux-ci auraient été tirés /non pas par les villageois, mais par des Allemands revêtus d’habits féminins. A notre connaissance, aucune preuve de ce travestissement n'a été apportée.
Nouvelle prise d'otages
Le 6 juin, quelques instants après la délivrance de sa commune, M. Leboucher accomplit une reconnaissance en direction de Fontaine-Henry. En cours de route, il rencontra des Allemands qu'il avait connus lorsqu'ils occupaient sa commune. Il entra en conversation avec eux et apprit que, de leur côté, ils gardaient en otages quelques jeunes hommes du pays. Dissimulant l'émotion qu'il éprouvait, le maire de Basly parla des événements de la journée, puis, après de longues circonlocutions, aborda benoîtement, en bon Normand, la question des otages. Il se porta garant de leur caractère inoffensif et fut assez habile pour obtenir leur élargissement immédiat. Poursuivant l'entretien, il dit aux soldats d'Hitler:
- Savez-vous que les Canadiens ont conquis toute la région? Vous êtes maintenant encerclés et votre intérêt vous commande de vous rendre à eux lorsqu'ils arriveront à Fontaine-Henry, plutôt que de vous faire massacrer inutilement.
Ces Allemands suivirent le conseil de M. Leboucher et, lorsque les premiers Canadiens furent en vue, ils se laissèrent capturer sans combat.
Quelques semaines plus tard, le maire de Basly reçut la visite d'un Canadien qu'il ne reconnut pas tout d'abord, tellement son visage était amaigri.
Le soldat lui déclara: - Je suis l'un de ceux qui ont ouvert le feu dans l'église, à vos côtés.
Et il ajouta:
- Le lieutenant qui nous commandait, lorsque nous avons effectué cette perquisition, est tombé aux environs de Caen.

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1351
Inscription: 16 Déc 2006, 16:21
Localisation: Soissons
Région: Hauts de France
Pays: France

Voir le Blog de MLQ : cliquez ici


Re: Basly

Nouveau message Post Numéro: 9  Nouveau message de Audie Murphy  Nouveau message 13 Sep 2012, 21:20

Merci beaucoup MLQ! Pour moi, c'est du nouveau, voire de l'inédit!
You'd better run for cover before I start to smile...

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5746
Inscription: 22 Mar 2004, 14:09
Localisation: Beauce, Québec, Canada

Voir le Blog de Audie Murphy : cliquez ici


Re: Basly

Nouveau message Post Numéro: 10  Nouveau message de hilarion  Nouveau message 13 Sep 2012, 21:39

Audie Murphy a écrit:Merci beaucoup MLQ! Pour moi, c'est du nouveau, voire de l'inédit!

Merci Michel . Une information de premier ordre... Je partage l'avis de notre Canadien Normand


 

Voir le Blog de hilarion : cliquez ici


Suivante

Retourner vers DEBARQUEMENT ET BATAILLE DE NORMANDIE




  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
il y a 1 minute
par: Loïc Charpentier 
    dans:  mein kampf 
il y a 1 minute
par: Belchasse 
    dans:  Mon Oncle de l'ombre (S. Trouillard) 
il y a 9 minutes
par: Belchasse 
    dans:  René Gazeneau dit "Christian" Maquis de l'Ain 
il y a 24 minutes
par: kojac40 
    dans:  Un maquis allemand dans les Cevennes 
il y a 38 minutes
par: betacam 
    dans:  A LA RECHERCHE D’UN NOM 
il y a 46 minutes
par: Loïc Charpentier 
    dans:  QUIZZ AVIATION - SUITE 15 
Aujourd’hui, 13:27
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  LE QUIZ HISTOIRE - SUITE - 18 
Aujourd’hui, 10:35
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 14 
Aujourd’hui, 10:33
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Alvéole DCA La Faute-sur-Mer 
Aujourd’hui, 10:29
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Scroll