Page 3 sur 7

Nouveau messagePosté: 08 Jan 2004, 15:36
de jacky
moi je teins a persister de dire que si les russe avaient avancé jusqu'en france les ffi qui n'étaient pas cocos auraient continuer a se battre d'ailleur c'est pour empéché que les russes avance jusqu'en france que les ricains on débarqué.Ensuite si lallemagne aurait gagné la guerre les guérrilléros français les aurait tellement harcelé que le moral allemmand serait au plus bas,une armé qui a le moral a zéros ne vaut quasiment rien(suffit de voir ce qui se passe actuellemnt en irak)

Nouveau messagePosté: 08 Jan 2004, 20:27
de Somua S35
Pour éviter une avance trop importante de l'Armée Rouge vers l'ouest, Churchill a fait plusieurs propositions.

Il a souhaité un débarquement dans les Balkans à la place du débarquement dans le sud de la France.

Il a un moment proposé un larguage de paras pour prendre Berlin avant les russes.

Re: les américains

Nouveau messagePosté: 08 Jan 2004, 21:09
de Hit917
juin1944 a écrit:faire pression sur les soviétiques aurait pu être un argument, mais dans quel but ? La guerre froide n'était pas encore latente, même tout le laissait augurer.. En revanche, difficile pour les Américains en cas de coup dur avec Staline d'ouvrir un troisième front après l'Europe de L'ouest et le pacifique... D'autant que les Soviets étaient engagés sur le front ouest..... La bouteille à l'encre..... Patton a effectivement suggéré d'aller jusqu'à Moscou après Berlin.... Mais qui l'aurait suivi ???


Qui aurait suivi Patton? La IIIème armée de Patton, d'autres unités US, l'armée Britanniques et de nombreux soldats allemands, toutes armes confondues.
Mais Truman avait trop besoin des soviétiques pour qu'ils déclarent la guerre au Japon. Ce qu'ils firent, peu avant la capitulation du Japon. Les alliés ont été bernés par les russes et perdu une véritable occasion d'éviter la division de l'Allemagne et la guerre froide qui allait s'en suivre.

Nouveau messagePosté: 08 Jan 2004, 22:49
de Somua S35
Patton a même suggéré que les USA s'étaient trompés d'ennemis.
Pour la diplomatie, c'est borderline!

Nouveau messagePosté: 09 Jan 2004, 21:58
de Igor
Somua S35 a écrit:Pour éviter une avance trop importante de l'Armée Rouge vers l'ouest, Churchill a fait plusieurs propositions.

Il a souhaité un débarquement dans les Balkans à la place du débarquement dans le sud de la France.

Il a un moment proposé un larguage de paras pour prendre Berlin avant les russes.


Il me semble que Roosevelt avait dit : "Churchill a 100 idées par jour dont seulement 2 sont bonnes, mais il ne sait pas les quelles!"
En effet, ce cher Winston avait souvent des idées farfelues, qui heureusement étaient rarement appliquées. Un débarquement dans les Balkans, c'était à mon avis le bourbier assuré. Il suffit de voir à quel point les Alliés ont piétiné en Italie. Quand à larguer des paras sur Berlin, ça aurait été les envoyer au massacre. Les Allemands ont défendu chèrement leur capitale, et les Russes ont eu énormément de pertes. Encore disposaient-ils de chars, de canons, et de la supériorité numérique. Tandis que les paras auraient été isolés, avec seulement des armes légères. Aucune chance de faire tomber la capitale du Reich.

Igor

Nouveau messagePosté: 10 Jan 2004, 00:37
de Hit917
Igor Geiller a écrit:
Somua S35 a écrit:Pour éviter une avance trop importante de l'Armée Rouge vers l'ouest, Churchill a fait plusieurs propositions.

Il a souhaité un débarquement dans les Balkans à la place du débarquement dans le sud de la France.

Il a un moment proposé un larguage de paras pour prendre Berlin avant les russes.


Il me semble que Roosevelt avait dit : "Churchill a 100 idées par jour dont seulement 2 sont bonnes, mais il ne sait pas les quelles!"
En effet, ce cher Winston avait souvent des idées farfelues, qui heureusement étaient rarement appliquées. Un débarquement dans les Balkans, c'était à mon avis le bourbier assuré. Il suffit de voir à quel point les Alliés ont piétiné en Italie. Quand à larguer des paras sur Berlin, ça aurait été les envoyer au massacre. Les Allemands ont défendu chèrement leur capitale, et les Russes ont eu énormément de pertes. Encore disposaient-ils de chars, de canons, et de la supériorité numérique. Tandis que les paras auraient été isolés, avec seulement des armes légères. Aucune chance de faire tomber la capitale du Reich.

Igor


L'idée de larguer les divisions aéroportées alliées n'était pas en soi si mauvaise qu'on pourrait le penser.
Il faut savoir que dès la prise du pont de Remagen, des unités de la 1ere armée US ont foncé vers Berlin avant d'être stoppées par Einsenhower.
Je ne pense par que les paras alliés auraient été pris pour des envahisseurs, mais plutôt accueillis comme des libérateurs, un soutien pour lutter contre l'Armée Rouge.
Staline avait pressenti cette possibilité et ne cessa plus d'harceler ses maréchaux pour que ses troupes prennent Berlin.
toutefois, l'opération aéroportée présentait des risques d'avoir des pertes élevées à l'atterissage car Berlin n'était plus qu'un amas de ruines.

Nouveau messagePosté: 18 Mai 2004, 00:00
de Sexychocolat
l idee de patton de continuer vers moscou je pense pa que sa aurait été possible, le rouleau compresseur russe une fois en marche difficile de l arreter avec des troupes mx rodées puisqu ils ont eu affaire au 3/4 des troupes de l armee allemande et de c alliés pdt un long moment a mon humble avis l entrepise aurait été perilleuse.

Nouveau messagePosté: 18 Mai 2004, 00:21
de Sexychocolat
En se qui concerne la france je pense qu elle serait devenu une sorte d immense centre de loisir ou les "aryens" iraient s y dépayser sans role veritable dans la futur grande europe.
Pour Hitler la france etait une "putain" le pire enemie de l allemagne l exemple parfait a ne pa suivre tro "decadente", "frivole" etc... donc il n aurait jamais accepté de donner un role majeur dans sa futur europe.
Et pour les russes ba un pays satellitaire comme les autres sans caractère propre.

Nouveau messagePosté: 13 Juil 2004, 23:21
de Hillman
Pour moi la France serait un énorme amas de ruine et c'est tout :cry: :cry:

Nouveau messagePosté: 14 Juil 2004, 14:04
de DeGaulle
Je ne suis pas daccord abvec les propos de "Sexychocolat".
Même si Hitler possédait une forte rancoeur apres la 1e gm contre la france il envisageait son rôle dans la futur europe comme un pays neutre.
Par contre jusqu'a la victoire finale de l'allemagne la france aurait servi de grenier et de résevoir de ressource. (comme ce fut le cas jusqu'a sa libération).
Et pour rejoindre des propos plus anciens je suis également d'accord avec le fait que les soviétiques auraient affluer sur toute l'europe si les usa auraient aggressé l'ogre russe, le communisme se substituant alors au nazisme (même si ca peut paraitre contradictoire staline n'ayant toujours voulu qu'une zone tampon et ou le communisme serait appliqué dans ces pays ainsi qu'a la russie conraiurement a Trotski qui lui,voulait appliquer le communisme a l'échelle mondiale) .