Le Blog de yauckt
PHOTOS PFL

************************************************************************************************************************************

Parce qu'il n'y a pas que le béton dans la vie...


Flux
Retour Annuaire des BlogsIndex du Blog de yauckt


yauckt
Technician 5th grade
Technician 5th grade
 
Messages: 31

Inscription: 25 Juil 2014, 12:28
Région: Liège
Pays: Belgique
Blog: Voir le blog (242)
Archives
- Février 2018
PFL1 - BV17
   07 Fév 2018, 19:26
PFL1 - BV17bis
   07 Fév 2018, 19:04

+ Janvier 2018
+ Décembre 2017
+ Novembre 2017
+ Octobre 2017
+ Avril 2017
+ Mars 2017
+ Février 2017
+ Janvier 2017
+ Décembre 2016
+ Novembre 2016
+ Octobre 2016
+ Août 2016
+ Juillet 2016
+ Juin 2016
+ Mai 2016
+ Avril 2016
+ Mars 2016
+ Février 2016
+ Janvier 2016
+ Décembre 2015
+ Novembre 2015
+ Octobre 2015
+ Août 2015
+ Juillet 2015
+ Juin 2015
+ Mai 2015
+ Avril 2015
+ Mars 2015
+ Février 2015
+ Décembre 2014
+ Novembre 2014
+ Octobre 2014
+ Septembre 2014
+ Août 2014
+ Juillet 2014

PFL4 - PL13

Lien permanentde yauckt le 31 Oct 2015, 16:29

PL13 - Rue du Roi Albert à Oupeye ( 50°43'02.1"N 5°39'16.4"E )

Etat : Bon.
Accessibilité : Facile, en bord de route.
Visitable : Oui.

Je cite ici un compte-rendu du Fort de Pontisse disponible dans son intégralité ici : http://www.maisondusouvenir.be/fort_de% ... e_1940.php

Le samedi 11 mai, au cours de la journée, le poste d’observation PL13 sur la route d’Oupeye est bombardé par l’artillerie allemande, installée dans la région de Dalhem.

Le dimanche 12 mai, vers 11 heures 30, le poste d’observation PL13 signale une colonne motorisée, qui monte la route de Haccourt à Oupeye. Aussitôt, les 4 coupoles de 75 concentrent tous leurs tirs sur cette route.
Prise sous les feux de Pontisse, la colonne allemande doit faire demi tour, en laissant sur place quelques motos et une voiture.

Vers 13 heures, la situation se répète avec une colonne d’infanterie allemande qui débouche sur la grand’ route d’Haccourt.
Bien renseignés, les tirs du Fort et les mitrailleurs de l’abri PL13 entrent en action et les Allemands, surpris par la précision des coups, se dispersent dans les vergers. Ils s’abritent dans les maisons proches, d’autres au cabaret « le Stop » et à la ferme d’en face.
Mais le poste PL13 est tellement précis que les coordonnées qu’il transmet au Fort, que les canons de Pontisse n’ont aucun mal à transformer le cabaret et la ferme en écumoire. Ainsi délogés de leurs abris, les soldats allemands s’éparpillent dans la campagne et les soldats du Fort les poursuivent de leurs tirs appuyés.

Par après, les Allemands, vexés par l’échec de leurs tentatives, vont essayer de s’emparer de l’abri-observatoire PL13, mais leurs attaques seront repoussées.

Le lundi 13 mai, en premier lieu, c’est le poste PL13 qui rallume le combat contre une colonne d’infanterie allemande venant de Haccourt vers Oupeye.
Comme la veille, elle tombe sous le feu du Fort et elle doit rebrousser chemin.
Peu après, l’artillerie ennemie va prendre le PL13 sous ses tirs, pendant que d’autres troupes allemandes apparaissent sur la route du Canal vers Wérihet, le Fort de Pontisse va les accrocher et quand les Allemands arrivent à hauteur du pont de Hermalle, ils tombent sous le feu des 2 coupoles de 105 du Fort de Barchon.

A 18 heures 30, le poste PL13 est attaqué par des troupes qui montent vers Oupeye par les champs de Wérihet et par la route de Haccourt. Il demande un appui au Fort, pour être dégagé mais, malgré ses appels pressants, il n’est pas possible de donner satisfaction, le Fort doit parer à des dangers plus immédiats.
Pourtant, le chef du poste PL13 voit un officier allemand en side-car qui s’arrête à 30 mètres de l’abri à côté du sentier dit « du Sacrement », qui va d’Oupeye vers Beaurieux. Cet officier ne se rend pas compte de la proximité avec l’abri PL13, il déploie sa carte, le chef de poste signale la chose au bureau de tir du fort « discrètement ».
Au moment où l’officier allemand allume une cigarette, un obus lui éclate entre les jambes. Une fois la fumée dissipée, il ne reste sur place que des débris, les cadavres seront retrouvés à plusieurs mètres de là.
Le chef de l’abri PL13 demande qu’on lui apporte des vivres et des munitions.

A la tombée de la nuit, le Fort s’est, jusque là, défendu rageusement. Les Forts de Barchon – Evegnée – Fléron et même Flémalle ont aidé au mieux Pontisse pour barrer les accès au fort à l’ennemi. Avec l’obscurité, les combats diminuent et leur intensité est retombée, on peut alors penser à ravitailler PL13.

A la nuit, une patrouille composée d’un gradé et de 2 hommes quittent le Fort en direction de PL13. Ils rentrent 3 heures plus tard, n’ayant pas pu passer les barrages ni de Oupeye, ni de Vivegnis, tous les chemins sont fortement gardés. De toute manière, c’était inutile, le chef de poste de PL13, constatant la rupture de liaison avec la Fort avait quitté l’abri avec ses hommes, profitant de l’obscurité, ils se sont réfugiés dans les caves d’une maison voisine où ils resteront 3 jours avant de regagner leur domicile.


Garnison de l'observatoire :
Maréchal des Logis Wathelet
Brigadier Stas
Soldats Dayeneux, Picard, Dehousse et Stéphany


Abri observatoire pour le compte du fort de Pontisse, PL13 se situe en bordure de la rue du Roi Albert. Il est entouré d'une dense végétation rendant son contournement impossible. sa cloche a été retirée sans précaution. L'abri porte quelques traces d'impacts. L'intérieur est dans un état tout à fait satisfaisant. Quelques poteaux de clôtures subsistent ça et là autour de l'abri.
Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Image

Dernière édition par yauckt le 15 Jan 2016, 17:23, édité 2 fois.





0 commentairesVu 633 fois
<- Retour Index du Blog de yaucktRetour Annuaire des Blogs ->


Scroll