Retour Annuaire des BlogsIndex du Blog de Dog Red


Dog Red
Administrateur
Administrateur

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 13417

Inscription: 11 Mar 2014, 23:31
Région: Hainaut
Pays: Belgique
Blog: Voir le blog (7)
Archives
- Novembre 2015
Paris blessée... Paris outragée...
   14 Nov 2015, 10:33

+ Août 2015
+ Janvier 2015
+ Décembre 2014

En bonne compagnie

Lien permanentde Dog Red le 16 Déc 2014, 16:12

Comme beaucoup de ma génération, je suis amateur d'Heroic Fantasy.
Un genre sans doute mineur de la littérature mais qui recelle quelques perles.

Certes, tout le monde connait depuis une dizaine d'années JRR TOLKIEN et son formidable cycle du "Seigneur des anneaux",
grâce à l'admirable mise en scène du génial Peter JACKSON.

Je n'ai pas attendu ce rouleau compresseur commercial pour découvrir TOLKIEN, vers 1983, grâce à une magnifique revue dont
d'autres sur le forum se souviendront sûrement : Cassus Belli.
Il fallait du courage à l'époque pour dénicher le Maître et dégotter sa seule oeuvre en français : "Le Hobbit".
La suite, alors uniquement disponible en anglais, me permit de progresser rapidement dans la langue de SHEAKSPEARE.
L'autre auteur le plus lu de la langue anglaise.

Je ne savais pas alors que tout cela me permettrait de lire aisément les after action reports d'une autre guerre, tragiquement réelle celle-là.

Quinze ans plus tard, je me suis tourné vers une épopée plus sombre, au sens où elle n'a rien du manichéisme habituel de la Fantasy.

L'américain Glen COOK a écrit une oeuvre "au noir" dépeignant une compagnie de mercenaires qui a tout des compagnies franches de lansquenets
de la Renaissance. A ceci prêt qu'elle vend sa peau aux plus offrants dans un monde beigné de la magie la plus noire.

Ces hommes de guerre, car c'est bien d'hommes, malheureux mortels, qu'il est question dans ce cycle ne sont pas sans rappeler les héros tourmentés
du "Platoon" d'Oliver STONE ou du "Apocalypse now!" de COPPOLA.

Le sens descriptif de COOK, dans un autre style mais tout autant évocateur que TOLKIEN, taille des personnages à la serpe! Ces parias de la société,
trempés par des guerres sans fins que se livrent de puissants mages, ont trouvé au sein de la "Compagnie noire" une famille qui leur convient.
Une famille au sein de laquelle s'expriment les faiblesses de leur nature humaine, profondément cachée sous la cuirasse, la crasse et le cynisme de
combattant d'une guerre sans fin.

Il y a quelques chose des westerns spaghetti de Sergio LEONE dans cette oeuvre.

Je profiterai de ce blog pour vous y emmener...

Dernière édition par Dog Red le 16 Déc 2014, 16:12, édité 1 fois.

J'y suis - J'y reste




0 commentairesVu 1055 fois
<- Retour Index du Blog de Dog RedRetour Annuaire des Blogs ->


Scroll