Retour Annuaire des BlogsIndex du Blog de alfa1965


alfa1965
Redac' Chef Histomag 3945
Redac' Chef Histomag 3945

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7484

Inscription: 29 Déc 2008, 21:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France
Blog: Voir le blog (33)
Archives
- Janvier 2020
L'aigle de l'Adriatique
   12 Jan 2020, 00:29
Tsing Tao
   12 Jan 2020, 00:24
Tanga 1914
   11 Jan 2020, 23:54
La guerre dans les colonies allemandes : Süd-West Afrika
   11 Jan 2020, 23:21
Les Jasta
   11 Jan 2020, 22:57

+ Novembre 2015
+ Octobre 2015
+ Septembre 2015
+ Avril 2015
+ Mars 2015
+ Septembre 2014
+ Juin 2014
+ Mai 2014
+ Décembre 2013
+ Mai 2013
+ Mars 2013
+ Février 2013
Amis

Tanga 1914

Lien permanentde alfa1965 le 11 Jan 2020, 23:54

Le désastre de Tanga

Durant l'été 1914, le Colonial Office entreprend la conquête de la Deutsch-Ostafrika en envoyant un contingent de l'Armée des Indes débarquer à Tanga, tête-de-pont pour l'invasion de la colonie allemande. Mené comme une guerre coloniale, le débarquement mal préparé contribue à écrire les premières pages de la légende de l'Oberstleutnant Paul von Lettow-Vorbeck et de ses Askaris.
Image
Le 8 août 1914, les croiseurs britanniques HMS Astrea et  HMS Pegasus appartenant à l'escadre du Cap du Rear- Admiral Herbert King-Hall se présentent devant Dar- es-Salaam pour bombarder le port de la capitale de la Deutsch-Ostafrika (DOA) et détruire le poste T.S.F. Le commandant de l'Astrea conclu un accord avec Heinrich Schnee, gouverneur de la colonie allemande, garantissant la neutralité du port.  Le 17 août suivant, un accord identique est établi à Tanga, second port de la DOA avec le Bezirkamtsmann  (chef de district) Bernhard Auracher.
Schnee, soucieux de préserver les intérêts de la colonie demande à l'Oberstleutnant Paul von Lettow-Vorbeck, commandant la Schutztruppe1, de ne pas entreprendre d'actions belliqueuses. Celui-ci refuse de rester les mains liées par un pacte de non-agression n'ayant pas été ratifié par les Britanniques2. Pour Lettow-Vorbeck mener des opérations militaires contre la British East Africa3  (B.E.A.) oblige la Grande-Bretagne à détourner des troupes prévues  pour aller combattre en France. Ayant supervisé la mobilisation et l'entraînement de la Schutztruppe , il concentre les Feldkompanien (FK) à la frontière de la colonie britannique4, pour protéger le Nordbahn5 et menacer le ligne de chemin de fer de l'Ouganda, reliant le port de Mombasa à Kisumu, au bord du lac Victoria, via Nairobi. Le 14 août, Taveta est prise par l'Abt von Prince4 ce qui en fait le seul territoire de Sa Gracieuse Majesté où flotte le drapeau impérial allemand.

1 La Schutztruppe est la force coloniale allemande, composée au début des hostilités de 216 Européens et 2540 Askaris répartie en  14 Feldkompagnien (FK).  Les Schutzenkompagnien (SchK) quant à elles, ne sont composées que d'Européens.

2L'accord est dénoncé par la Royal Navy après la destruction du HMS Pegasus par le SMS Königsberg au large de Zanzibar, le 20 septembre 1914.

3La British East Africa correspond au Kenya.

4Abt von Prince à Taveta, Abt Kepler à Tsavo, Abt Kraut à Longido, Abt Merensky à Neu Moshi.


Siamo 30 d'una sorte, 31 con la morte. Tutti tornano o nessuno. Gabriele d'Annunzio, Canzone del Quarnaro.




1 commentaireVu 248 fois
Commentaires

Re: Tanga 1914

Lien permanentde alfa1965 le 11 Jan 2020, 23:54

L' Indian Expeditionnary Force 'B'.

Face à cette menace, le gouverneur de la B.E.A., Sir Henry Belfield demande au Colonial Office l'envoi de renforts. Il n'a à sa disposition qu'un bataillon de King's African Rifles (KAR)1 occupé à mater une révolte au nord, à la frontière du Somaliland. Le Colonial Office demande à l'India Office de faire parvenir des troupes en Afrique. Mais pour ce dernier, c'est un véritable casse-tête, les meilleures unités ont été envoyées en Europe au sein de l'Indian Expeditionnary Force 'A' (IEF 'A'). L'IEF 'C' est mis sur pied formé autour du 29th Punjabi et de deux bataillons de l'Imperial Service, commandé par le Brigadier-General J.M. Stewart. Parti de Karachi le 19 août, le corps expéditionnaire arrive à Mombasa le 1er septembre suivant.
Le Colonial Office met au point un plan audacieux pour occuper Dar-es-Salaam et toute la Deutsch Ostafrika.  Pour mener à bien les opérations, un IEF 'B' est levé le 8 août, dont le noyau est formé par la 16th Poona Brigade et dont son chef, le Brigadier-General Arthur Aitken prend le commandement de la nouvelle structure. En raison de l'entrée en guerre de l'Empire Ottoman, la 16th Poona Brigade est envoyée en Égypte2 et d'autres unités viennent compléter l'organigramme de l'IEF 'B' :
-27th Bangalore Brigade , commandée par le B/G Richard Wapshare comprenant le 2nd Loyal North Lancashire Regiment (2 LNL), le 101st Grenadier, le 63rd Palamcottah Infantry (63 PLI) et le 98st Infantry.
-l'Imperial Service Brigade du B/G Michael Tighe composée du 13st  Rajputs, 2nd Kashmirs Rifles, 3rd Kashmirs Rifles (½ bataillon) , 3rd Gwalior Rifles (½ bataillon).
-LOC (Line of Communication) Troupes, chargé de la logistique.
-61st King George's Own Pioneers et 28th Indian Mountain Battery, unités divisionnaires.
Un total de 8000 hommes et 2000 porteurs.
Promu Major-General,  Arthur Aitken reçoit une nouvelle directive indiquant que le débarquement devra être effectué à Tanga, mais en raison de la menace du croiseur SMS Emden dans les parages, le convoi composé de quatorze navires, escorté par le HMS Goliath et le HMS Hardinge ,doit rester à quai à Bombay et Karachi. Ce n'est que le 16 octobre que l'armada peut appareiller alors que les troupes sont entassées à bord depuis deux semaines pour un voyage de quinze jours. Au large de Mombasa, le convoi est pris en charge par le HMS Fox le 30 octobre. Le lendemain, Aitken en compagnie du capitaine Caulfield, commandant du Fox se rend à Mombasa pour y rencontrer Sir Henry Belfield, le BG Stewart de l'IEF 'C' et le colonel Graham chef du 3rd KAR afin de discuter des modalités de débarquement. Pour Aitken, il ne fait aucun doute que le port de Tanga ne sera pas défendu, il n'y a pas de plan 'B' en cas de réaction ennemie. Il dédaigne l'aide offerte par Graham d'embarquer un bataillon du 3rd  KAR. Pour lui « l'Armée des Indes ne fera qu'une bouchée d'une 'bande de nègres' ! ».
Un accord est conclu avec Stewart pour effectuer avec son IEF'C' une diversion sur Moshi.
Cependant il ne pourra compter que sur l'appui du HMS Fox, le HMS Goliath ayant une panne de condensateur et les autres navires de l'escadre du Cap sont occupés à faire la chasse au SMS Königsberg qui se cache dans les méandres du fleuve Rifuji.

Préliminaires au débarquement : l'ultimatum.

Le convoi appareille de Mombasa le 1er novembre et le Fox se présente seul devant Tanga le lendemain à 04H45, les navires de transport mouillant à 15 nautiques. Caulfield fait demander le  Bezirkamtsmann  (chef de district) Bernhard Auracher pour lui signifier que l'accord signé le 17 août est caduc et lance l'ultimatum suivant: dans une heure, un drapeau blanc doit être hissé pour signifier la reddition sans condition. Il menace également Auracher  de le faire fusiller si le port est miné. Celui-ci demande un délai supplémentaire de deux heures trente puis regagne son office, il a pris sa décision en endossant son uniforme d'Oberleutnant de réserve. Pour défendre Tanga, il ne dispose que des forces de police et d'une section de la 17 FK (Hauptmann Adler). Il télégraphie à Schnee et à Lettow-Vorbeck. Celui-ci demande à Auracher de préparer la défense à outrance de Tanga en attendant l'arrivée de renforts dont les deux autres sections de la 17 FK positionnées à Kange, à moins de sept kilomètres.
A l'expiration de l'ultimatum, le Fox rejoint le reste du convoi et Caulfield monte à bord du Karmala pour mettre au point les modalités de débarquement avec Aitken. Caulfield exige de faire déminer le port avant de procéder à l'envoi des troupes. C'est à l'Imperial Service Brigade à qui échoit le rôle de force d'assaut: le 13st Rajputs ( à bord du Karmala) est l'unité de pointe suivie du 61st  Pioneers (à bord du Jeddah). Les premiers sepoys commencent à prendre pied sur la plage 'A' à l'est du promontoire appelé Ras Kasone en fin d'après-midi Ce retard est dû aux opérations de déminage ordonnées par Caulfield3. La progression des barges a été ralentie par la barrière de corail, et en raison de la marée, c'est avec de l'eau jusqu'à la poitrine que les hommes doivent patauger après un exténuant voyage. Une patrouille de la 17 FK ouvre le feu sur les assaillants mais pris sous le feu des mitrailleuses montées sur les barges, les Allemands se replient sur Tanga.

3 novembre: 1er assaut, premier échec.

Ce n'est qu'à 02h30 que tout le 13th Rajputs  et une partie du 61st Pioneers sont débarqués sur la plage étroite. Mais Tighe a besoin de temps pour rassembler et organiser ses troupes avant de marcher sur Tanga.
Pendant ce temps, après l'arrivée de la 17 FK, Lettow-Vorbeck, assuré que le débarquement a bien lieu à Tanga, dépêche le II Bataillon de l'Hauptmann Baumark en longeant la côte de l'océan Indien.
L'Abt Merenski ( 6 FK, 6 SchK et 1 FK) embarque de Moshi par échelon dans le Nordbahn, en effet, il n'est possible d'acheminer en train que deux compagnies sans son équipement.
Durant la nuit, Tighe envoie des patrouilles pour découvrir la nature et l'emplacement des défenses allemandes.
Ce n'est que vers 05h15 que les premiers éléments du 13th Rajputs atteignent les abords de Tanga et sont arrêtés par les Askaris de la 17 FK (Hauptmann Adler) retranchés derrière le remblai de la ligne de chemin de fer. Le commandant de l'Imperial Service Brigade décide d'envoyer le 61st Pioneers soutenir les sepoys alors qu'arrive l'Abt Merenski à 07h30. Les hommes du 61st Pioneers, retranchés dans le cimetière, refusent de repartir en avant. La 17 FK contre-attaque mais doit stopper sa progression en raison du manque de munitions. Les pertes sont lourdes pour les Britanniques: le 13th Rajputs a perdu 3 officiers (dont son chef, le colonel Codrington) et 33 hommes, le 61st Pioneers 3 officiers et 44 hommes. Mais les troupes, épuisées sont aussi démoralisées, selon Aitken, il ne devait y avoir aucune opposition. Le chef de l'expédition décide de faire débarquer le 2nd LNL du Karmala sur la plage 'B'.
De son côté, comme il en avait été convenu lors de la réunion de Mombasa, le Brigadier-General Stewart a lancé une attaque sur Longido mais l'Abt Kraut4, solidement retranché, réussi à infliger de lourdes pertes à l'IEF 'C'.
En raison du manque de munitions, l' Hauptmann Paul Baumstark décide de retirer de Tanga les 16 et 17 FK, en début d'après-midi jusqu'à la gare de Kange. La ville n'est plus défendue, mais Aitken ne le sait pas et il veut attendre que le 3 Kashmir Rifles débarque du Bajora (vers 14h00), suivi du 2 KR et le 3 Gwalior Rifle, soit l'entière Imperial Service Brigade. Aitken prend possession pour son État-major d'un bâtiment appelé 'White House' à 17h00 et ordonne de creuser des retranchements en omettant d'envoyer des patrouilles. Il perd une première occasion de s'emparer de Tanga vidée de ses défenseurs. Il refuse de faire débarquer la 27th Brigade de Wapshire sur la plage 'B' en pleine nuit, préférant attendre le lever du jour.
A 21h00, Lettow télégraphie à Baumstark et lui demande de réoccuper Tanga.  Il arrive en train à 03h00 du matin pour prendre personnellement en main les opérations.  Avec un officier d'ordonnance l'Hauptmann von Hammerstein, il se rend dans la ville à vélo pour constater que les Britanniques n'ont pas profité de l'opportunité pour s'en emparer.
Image
4 novembre: reprise de l'attaque.

Au matin du 4 novembre, Lettow-Vorbeck peut compter, avec l'arrivée de la 13 FK sur 935 hommes face aux 4000 Britanniques débarqués. Il attend encore l'arrivée d'une batterie de deux antiques C73 de l'Hauptmann Hering et de celle plus imminente de la 13 FK (Leutnant Oppen). De son côté, Aitken qui dispose de la totalité de ses troupes, la 27th Brigade comprise, laisse la 28th Indian Mountain Battery à bord du Baratha5.  Son plan consiste à mener une attaque frontale avec l'ISB pendant que sur la gauche, par une manœuvre d'enveloppement, la 27th Brigade prendra les défenseurs à revers.
Lettow a pris le temps de bien préparer la défense de la ville, la 6 FK s'est retranchée dans les bâtiments et les mitrailleuses (au nombre de 15) sont postées aux points-clefs. La 16 FK occupe le remblai de la ligne de chemin de fer, l' Abt von Prince placé en réserve.
Image
A 12h00 débute l'assaut mais en raison de la nature du terrain, il est difficile de coordonner l'avancée: le 3 KR perd le contact avec le 2 KR et une brèche se crée que doit couvrir le 2 LNL. A 14h30, le 2 KR atteint finalement le remblai mais reste cloué au sol par les tirs de la 6 FK. Le 2 LNL avec le 101st Gre. entament le contournement par le sud, tandis que le 63rd Palamcottah se montre peu combatif, les hommes refusant de se battre. Pour ajouter à la confusion, le 98th Inf. est assailli par des essaims d'abeilles furieuses dont les ruches sont suspendues aux arbres par les indigènes. Dans la ville, la 6 FK  doit se replier de derrière le remblai, les combats au corps-à-corps opposent les sepoys aux Askaris, le célèbre Kaiserhof Hôtel étant occupé par les Kashmiri. L'Abt von Prince (7 et 8 SchK) est envoyé à la rescousse et son chef, l'Hauptmann Tom von Prince tombe au milieu de la mêlée.
Image
Sur la gauche, l'effondrement du 63rd Palamcottah provoque une brèche entre le 2 LNL et le 101st Gre. qui réussit à atteindre le remblai du Nordbahn arrosé par les mitrailleuses des 16 et 17 FK. Manquant de soutien sur ses flancs, le 2 LNL doit subir la contre-attaque menée par la 13 FK. Pour ne rien arranger, Aitken a demandé le soutien des canons du Fox qui tire... sur ses propres troupes. Menacé d'encerclement, le 2 LNL doit se désengager pour se retirer sur les bases de départs, une tranchée hâtivement creusée la nuit précédente.
Mais les Dieux de la guerre sont parfois étranges, alors qu'il a partie gagnée et qu'il peut repousser les ennemis à la mer, un clairon sonne l'ordre de la retraite et Baumstark fait retirer ses FK jusqu'à Kange. Tanga est évacuée pour la seconde fois et à nouveau, Aitken ne profite pas de la situation. Dans son PC de 'White House', il se résigne à rembarquer ses troupes depuis la plage 'A'. Les deux meilleures unités du corps expéditionnaire: le 2 LNL et le 2nd Kashmir couvrent l'évacuation. Il y a 300 blessés à évacuer et il faut attendre le lendemain 5 novembre que la marée soit basse pour que les barges puissent atteindre la plage. Il faut se résigner à laisser un certain nombre de cas graves.
Pendant ce temps, Lettow-Vorbeck fait réoccuper Tanga durant la nuit. Ses deux antiques C73 sont arrivés par rail. Au l'aube, ils tirent sur le transport Laisang,l'obligeant à lever l'ancre, tirs auxquels répond le Fox. Un cessez-le-feu, valable jusqu'au lendemain, permet l'évacuation totale, seuls quarante-cinq blessés graves sont laissés aux soins des médecins allemands.

Pour Aitken, c'est un fiasco qu'il va devoir expliquer en retournant à Mombasa: il a perdu 817 hommes (359 morts, 310 blessés et 148 disparus) et porte une lourde responsabilité: il n'a pas envoyé de patrouilles reconnaître le terrain, dédaigneusement décliné l'aide précieuse du colonel Graham et de son 3 KAR, unité connaissant bien le terrain. Ses hommes, après un éreintant voyage de Bombay à Mombasa n'ont eu droit à aucun jours de repos à terre. 600000 munitions ont été abandonnées, seize mitrailleuses, tous les téléphones de campagne. Pour Lettow-Vorbeck, c'est une grande victoire et le début de la légende. La Schutztruppe a perdu 145 hommes (64 tués, 80 blessés et un disparu) mais aussi un officier de valeur,  l'Hauptmann Tom von Prince.

ALEX (DOSSIER HISTOQUIZ)
Dernière édition par alfa1965 le 11 Jan 2020, 23:56, édité 1 fois.
Siamo 30 d'una sorte, 31 con la morte. Tutti tornano o nessuno. Gabriele d'Annunzio, Canzone del Quarnaro.
alfa1965
Redac' Chef Histomag 3945
 
Messages: 7484
Inscription: 29 Déc 2008, 21:15
Localisation: PONTAULT COMBAULT 77
Région: Ile de France
Pays: France
Blog: Voir le blog (33)
<- Retour Index du Blog de alfa1965Retour Annuaire des Blogs ->


Scroll