Retour Annuaire des BlogsIndex du Blog de quovadis


quovadis
Sergeant Major
Sergeant Major
 
Messages: 83

Inscription: 23 Nov 2016, 08:59
Région: bretagne
Pays: france
Blog: Voir le blog (17)

Plan de protection RMS OUEST 2eme partie

Lien permanentde quovadis le 17 Fév 2017, 22:22

VIII Région de Défense Anti Aérienne
1. La Défense Aérienne de la Région Militaire se compose de:
a) Aviation de Chasse de la Région
b) Sites de Défense Anti-Aérienne et moyens de Défense Anti-Aérienne des Dépôts (Artillerie sol-air, mitrailleuses anti-aériennes des Unités, les postes de guet aérien, les projecteurs et les ballons captifs.
c) les moyens des troupes
d) les moyens Anti-Aérien du NKVD (unités des garde-frontières et de défense des sites gouvernementaux)

2. Toute la Défense anti-aérienne de la Région est construite sur une étroite interaction des moyens de la Défense Anti Aérienne (artillerie sol-air, mitrailleuses des régiments, aérostats) et de l'Aviation de Chasse. Pour la protection de tous les objectifs ayant une importance stratégique ou gouvernementale en temps de paix, les unités de la Défense anti-aérienne déployés en temps de guerre ne sont pas suffisants. C'est pourquoi dès le début des combats il faudra procéder à une manoeuvre générale des moyens de Défense anti-aérienne de fàçon à protéger le plus grand nombre de ces objectifs.

3. Disposition des troupes et des secteurs sous le commandement des commandants de petites et grandes unités, desunités de Défense anti-aérienne avec leurs moyens standards. Pour le renforcement pr des moyens de Défense anti-aérienne seront transférés sous le commandement des Commandants:
a) 3eme Armée: 181eme et 165eme Division Autonome de Défense Anti Aérienne
b) 10eme Armée: 437eme Division d'Artillerie Sol-Air, 176eme Division de Défense Anti Aérienne
c) 13eme Armée: 189eme Division Autonomede Défense Anti Aérienne
d) 4eme Armée: 218eme, 298eme Division Autonome de Défense Anti Aérienne

4. Le plan de défense terrestre et de protection des objectifs les plus importants ayant une importance stratégique ou gouvernementale sera élaboré avec le plan de mobolisation et réalisé par les unités.

5. Liaisons sur les lignes de Défense Anti Aérienne. Les liaisons de l'Etat-Major de Région avec les positions de Défense Anti Aérienne et les unités d'Artillerie Sol Air, les Unités de Reconnaissance à Vue des Forces Aériennes, sur les aérodromes et les positions fixes se fera à travers le système des postes de guet à vue.
Les liaisons des positions de Défense Anti Aérienne avec l'Artillerie Sol-Air et l'Aviation de Chasse se réalisera
Les liaisons des postes de reconnaissance des guêts à vue sur le territoire de la Région se fera par téléphone, liaison filaire NKS dédiée en temps de guerre à la Défens Anti Aérienne, et par message type"VOZDUKH" [ndt: broadcast] quand il ne sera pas possible de dévier des lignes NKS.
Dans le système de guêt à vue de la Région l'identification se fera:
par transmission vers les postes de compagnie puis directement par ligne NKS par téléphone vers les postes principaux du réseau de guêt à vue.
L'identification en temps de paix, en dehors des postes de l'Aviation de Chasse, de l'Aviation de chasse positionnés dans la bande frontalière et sur les aérodromes, s'effectue par message "VOZDUKH" par les moyens NKS. Les lignes NKS ne seont déviées uniquement pour la reconnaissance de l'Aviation de Chasse et les terrains positionnés à la frontière. Le système de laison radio pour la reconnaissance du système d'identification à vue de la Défense Anti Aérienne ne changera pas jusqu'à la relocalisation de l'Aviation.
En raison de la réorganisation du service des aérodromes des Forces Aériennes le système pourra acquèrir une grande stabbilité des réseaux comme de la permanence du travail. Durant la période de protection le travail des liaisons sera permanent.

IX Mise en alerte de combat des unités
1. Possèdent le droit de mettre en alerte de combat les unités:
a) les Commissaires du Peuple à la défense
b) le Conseil Miltaire de la Région
c) le Conseil Militaire des Armées
d) les personnes ayant une délégation, un ordre écrit des Commissaires du Peuple ou du Conseil Militaire de Région.
e) Les Commandants de Grande Unité, d'Unité ou de Petite Unité concernant les unités qui leur sont subordonnées.
Les messages chiffrées du Conseil Militaire de mise en action du plan de protection contiendront:
" AU COMMANDANT (3, 4, 10, 13eme) ARMEE
Je déclare la mise en alerte (Grodno, Belostok, Belsk, Kobrin)
signature"
Les Commandants indiqueront par message chiffré au armées pour les grandes unités et les unités de la zone de protection: "AU COMMANDANT DU CORPS (/DE DIVISION) N°. J'annonce la mise en alerte avec ouverture de l'enveloppe rouge. signature"
Les unités se mettront en état d'alerte de guerre en prenant toutes les mesures pour l'observation et la protection du secret.
a) 3/9 heures après la mise en alerte de combat la 56eme Division de Fusiliers occupera la zone fortifiée de Grodno et les positions de renforcement à la frontière sur une ligne lac de Kavshin, Krasne, Charna Brud, canal d'Avgusta
b) 3/9 heures après la mise en alerte de comabt la 27eme Division de Fusiliers occupera les positions de renforcement sur une ligne de Charna Brud, Yanuvka, Raygrod, Bogushe, Shychin.
c) 24 heures après la mise en alerte de Combat la 85eme Division de Fusiliers occupera les positions à Starokamenn, Sukhovol, Korytsin, Sidro et se mettra en deuxième échelon de la 3eme Armée prête à défendr une ligne au sud de la rivière Bebj et à l'Est de la rivière Bjozovo.
d) 3/9 heures après la mise en alerte de combat la 8eme Division de Fusiliers occupera la zone fortifiée de Osovetsk et les positions de renforcement à la frontière sur une ligne Shschushin, Bjozovo, Ptaki, Servatki.
e) 3/9 heures après la mise en alerte de combat la 13eme Division de Fusiliers occupera la zone fortifiée de Zambruvo et les positions de renforcement à la frontière sur la ligne Novogrud, Lyaskovets, Jokhi.
f) 6/16 heures après la mise en alerte de combat la 86eme Division de Fusiliers occupera la zone fortifiée de Zambruvo et les positions de renforcement à la frontière sur la ligne Gnyazdovo, Smolekhi, Velke.
g) 6/12 heures après la mise en alerte de combat la 113eme Division de Fusiliers occupera la zone fortifiée de Zambruvo et les positions de renforcement à la frontière sur la ligne Velke, Nur, Glembochek.
h) 8/16 heures après la mise en alerte de combat la 49eme Division de Fusiliers occupera la zone fortifiée de Zambruvo et les positions de renforcement à la frontière sur la ligne Grannoe, Bujiska, Drogichin.
i) 30 heures après la mise en alerte de combat la 42eme Division de Fusiliers occupera la zone fortifiée de Brest et les positions de renforcement à la frontière sur la ligne Buyaki, Melnik, Orlya.
j) 3/9 heures après la mise en alerte de combat la 6eme Division de Fusiliers occupera la zone fortifiée de Brest et les positions de renforcement à la frontière sur la ligne Ogorodniki, Brest-Litovsk,Zakazanka.
k) 4/10 heures après la mise en alerte de combat la 75eme Division de Fusiliers occupera les positions de renforcement à la frontière sur la ligne Stradech, Domrachevo, Komarovka, Vlodava.
Le reste des unités se positionnera dans les secteurs de rassemblement d'alerte à 3/5 kilomètres de son lieu de prise de quartier pour se mettre à l'abri d'une attaque aérienne et façon plus commode pour se mettre en colonne de marche pour passer à l'attaque et pour effectuer les missions de combat. Ensuite les unités des zones de protection agiront en fonction de la situation sous le commandement des Armées.


2. Pour réduire les délais de mise en état opérationnel des unités, la composition des zones de protection devra comporter de l'infanterie et de la cavalerie.
a) La dotation de cartouches pour carabines (90 par carabine) sera en caisse sous la garde des petites unités. Chaque Commandant (section, compagnie, bataillon) déterminera les conditions de distribution des munitions. Leur distribution ne se fera que sur ordre. Les réserves de cartouches pour carabines seront disposées en caisses sur véhicules auprès des sections et des régiments. Dans chaque régiment, bataillon, compagnie, escadron il y aura une personne responsable de leur chargement.
b) Chaque mitrailleuse devra être accompagnée d'une boite de quatre bandes de cartouches, pour les mitrailleuses portables, quatre disques. Les boites avec les bandes ou les disques, les optiques doivent être convenablement rangées dans les armureries des unités ou des endroits spécialisés. Disques et cartouches doivent être périodiquement renouvellées et les lentilles nettoyées.
c) Les grenades à main et à fusil doivent être conservées dans les armureries dans des caisses séparées pour chaque unité.
d) les charges et les mines doivent être conservées en caisses scellées d ans les depôts.
e) Les équipements chimiques, techniques et de communication doivent être stockés en caisses pour chaque unité dans les dépôts.
f) Les équipements et accessoires individuels doivent être stockés prêt à la distribution.
g) Il faut disposer dans les entrepôts les besoins en ravitaillement et en fourrage en quantité journalière prêts àêtre chargé. Les cuisines et les chariots doivent être entièrement équipés.
h) Toutes les unités doivent être dotées en conditions hivernales de vêtements chauds, gants, skis.
i) Chaque commandement doit disposer de cartes topographiques NZ soigneusement pliées et en paquet, ne pas les distribuer avant le déclenchement de l'alerte.
Unités blindés et motorisées:
a) chaque véhicule de combat dans son dépôt doit posséder 10 chargeurs de cartouches en disque. Le rechargement des disques se fera tous les quinze jours. La mise en place des chargeurs se fera dès le déclenchement de l'alerte.
b) Le reste des autres réserves devra être en ordre avec leur attribution auxunités des Divisions. La dotation complète en munitions doit être distribuée aux compagnies et aus sections en vue d'être distribuées à chaque véhicule. Chaque commandant doit connaitre la dotation des véhicules. Tous les équipements doivent être prêt et en ordre en vue de leur chargement dans les véhicules. Les commandants doivent savoir ce qui doit être chargé et dans quel véhicule.
c) Les pleins doivent être faits (là où cela n'a pas été faits et les jerrycans pleins de façon à augmenter le rayon d'action des véhicules conformément à la note NKO N°0335 du 27 novembre 1940.

3. Délais de mise en oeuvre des unités:
a) pour les unités de Fusiliers et de Cavalerie: 2 heures en été, 3 heures en hiver. Unité de permanence en 45 minutes.
b) pour les régiments de blindés, 2 heures en été, 4 heures en hiver.Pour les unités disposant de garages chauffés, les délais en hiver seront raccourcis à 1 heure.

4. Mesures à mettre en application dès le déclenchement de l'alerte:
a) Tous les effectifs restants du commandement, des affaires politiques et de l'Armée Rouge doivent être en mesure d'effectuer les missions pour que les Unités passent en état de Combat. Ne restent que les personnes chargés de la garde des biens et des bâtiments. Pour acceler le dispositif il doit y avoir dans les casernes les inventaires qui serviront pour les formalités de transfert.
b) Dans les unités blindés les disques avec les munitions de guerre doivent être en place dans les véhicules. Les pleins de carburant et d'huile pour les véhicules doivent être faits. En hiver les pleins d'eau se feront au déclenchement de l'alerte.
c) Renforcer la protection des dépts, stocks et garages.
d) Les réserves de carburant comme de fourrage doivent être embarqués en véhicules.
e) Les cartes NZ seront remises en main propre dès l'ouverture de "l'enveloppe rouge"
f) Les "éléments télephoniques" seront remplis d'eau sur ordre spécial.

5. Toutes les positions de combat des zones fortifiées de première ligne doivent être occupées par les effectifs des garnisons et équipés de canons et de mitrailleuses. L'occupation et la mise en oeuvre des positions de première ligne doivent se faire dans les 2/3 heures après le déclenchement de l'alerte, et pour les effectifs des zones fortifiées dans les 45 minutes. Dès le déclenchement de l'alerte les garnisons des zones fortifiées occuperont les positions de combat et se mettront en état opérationnel de combattre, se mettront en défense et établiront les liaisons.

6. La montée en puissance des unités et l'occupation des positions doivent être répétées jusqu'à ce que cela devienne un automatisme, pour que les unités soient parfaitement en ordre de façon que les prises en compte par les petites unités soient les plus rapides. Les chefs subalternes, en particulier les adjudants doivent s'entrainer au Commandement de leurs unités au déclenchement de l'alerte.
Les Commandants d'Unités doivent maîtriser parfaitement leur mission de combat, en particulier étudier et connaître les itinéraires, les limites qui doivent être connues pour les déploiements et mener les combats. Les Commandement doivent mener des entrainements dans des conditions les plus réalistes que possible du point de vue des prises de décision tactique.
Pour le soutien des unités de protection des frontières seront réparties en bandes et en détachement jusqu'à ce que les troupes se déploient à la frontière, de la façon suivante:
a) Pour le 86eme détachement de garde-frontières. bataillon de Fusiliers 345eme régiment d'Infanterie de la 27eme Division d'Infanterie
b) pour le 87eme détachement de garde-frontières: 48eme régiment de Cavalerie de la 6eme Division de Cavalerie
c) pour le 88eme détachement de garde-frontières: bataillon de Fusiliers du 679eme Régiment d'Infanterie de la 113eme Division d'Infanterie
d) pour le 88eme détachement de garde-frontières: Bataillon de Fusiliers du 333eme Régiment d'Infanterie de la 6eme Division d'Infanterie
Les délais de préparation pour les détachements de garde-frontières sont fixés à 45 minutes après le déclenchement de l'alerte.
Les Commandants de Détachement de Garde-Frontière resteront en contact. Ils conservent le droit de pouvoir recourir à ces détachements à lafrontière, ils établiront des liaisons filaires et définiront des codes de rappel. Les Commandants de détachement de soutien aux garde-frontières dès l'ordre reçu mettront les unités en alerte et en informeront le Commandement. Dès l'appel des détachement de soutein les dotations individuels de munitions seront distribuées. Les détachements de soutien passeront sous le Commandement des détachement de garde-frontières. Dès l'arrivée de l'Armée Rouge à la frontière les unités garde-frontières du NKVD passeront sous le commandement des armées.

[ndt: texte manquant?]

L'Etat-Major de Région Minsk établira une ligne téléphonique directe.

1. Les liaisons seront établies selon le schéma suivant:
a)Depuis les etats-majors des 3eme, 10eme et 4eme Armée (Grodno, Belostok, Kobrin) deux lignes NKS, appareils Bodo et ST
b)liason avec l'etat-major de la 13eme Armée (Belsk) s'établira dès M-3 à l'arrivée du commandement de l'Armée.
c) établissement d'une ligne téléphonique directe de l'etat-major de Région, appareil Morse ou ST avec: le 20eme Corps Mécanisé de Oshmyany, 17eme Corps Mécanisé de Volkovysk, 21eme Corps de Fusiliers de Ozery (en absence de liaison directe la communication se fera par l'etat-major de la 3eme Armée), 47eme Corps de Fusiliers de Prujany, 8eme Brigade d'Artillerie Anti-Char de Lida, 7eme Brigade d'Artillerie Anti-Char via l'etat-major de la 10eme Armée, 4eme Corps de Troupes Aéroportées de Pukhovichi.

2. Les liaisons des commandements d'armées au front seferont par téléphone, ligne directe NKS réparties entre armées. Dès l'arrivée de l'etat-major de la 13eme Armée à Belsk la liaison au front de la 10eme Armée se fera via la 4eme Armée.

3. La liaison avec l'etat-major général se fera parligne téléphonique selon le schéma du temps de paix, appareils Bodo-duplex avec un deuxième appareil Bodo en redondance.

4. Les liaisons avec les voisins de Riga et Ternopol se fera par téléphone et appareil Bodo établis entre Minsk, Borisov, Polotsk, Dvinsk, Riga et utilisant une translation à Polotsk.

5. Liaisons téléphoniques avec les Armées. Avec l'etat-major de l'Armée Rouge et les Armées voisines selon le schéma de temps de paix, le système VCH, le NKVD.

6. les liaisons de l'etat-major de Région se fera selon le schéma suivant:
a) réseau de l'Etat-Major Général pour le ytravail avec Moscou, Riga et Tarnopol. Fréquence selon les indications de l'Etat-Major Général, indicatifs selon le schéma de temps de paix.
b) premier réseau (opérationnel) pour le travail avec les etat-major de la 3eme, 4eme, et 10eme Armée et suivi 13eme Armée. fonctionne sur poste 11AK. Fréquences et indicatifs selon le schéma des transmissions.
c) deuxième réseau (unités de reserve du front) pour ytravail avec les unités des 21eme, 47eme Corps d'Infanterie, 20eme et 17eme Corps Mécanisé. fonctionne sur poste 11AK. Fréquences et indicatifs selon le schéma des transmissions.
d) a l'exception du réseau de région, les stations radio du commandement des troupes de la Région s'effectuera sur des types RSB, fréquence 160, indicatif KMV.
e) En période de protection le réseau radio fonctionnera avec les codes du tableau des codes établi par l'etat-major de Région en tempsde paix.
f) Des récepteurs à part seont installés dans les centre de communication RUK pour la surveillance du réseau radio, fréquences et indicatifs des réseaux d'Armée selon indication du schéma de la Région.
g) En période de protection dès le déclenchement de l'alerte les communications des Forces Aériennes se feront selon le schéma de temps de paix établi par l'etat-major des Forces Aériennes.

XII Organisation du chiffre pour les troupes
Le commandement chiffré des troupes se fera à l'aide de codes, de cartes codées et des tableaux de codes. Ces derniers ne s'emploieront qu'à la radio en mode vocal ainsi qu'au téléphone. Les discussions en clair au téléphone comme eh graphie sont strictement interdites, les contrevenats seront sévèrement punis.

XIII Protection des matériels

1. positionnement des Armées
3eme Armée: voies de chemin de fer Molodechno, Lida, Mosty, Grodno. poste administratif à Lida.
10eme Armée: voies de chemin de fer a) Volkovysk, Belostok, Lapy
b) Belostok, Osovrts. Poste administratif Volkovysk
13eme Armée: voies de chemin de fer Baranovichi, Volkovysk, Khaynuvka, Belsk.
Station administrative Baranovichi
4eme Armée: voies de chemin de fer a) Luninets, Jabinka
b) Baranovichi, Brest. Poste administratif Luninets
Unités de réserve du Front: a) 21eme Corps d'Infanterie à Jidomlya
b) 20 Corps Mécanisé à Soly, Bogdanov
c) 47eme Corps d'Infanterie à Oranchitsy
d) 17eme Corps Mécanisé à Volkovysk
e) 8eme Brigade Anti Char à Lida
f) 7eme Brigade Anti Char à Valily

2. Secteur des stations de réserves.
a) pour la 3eme Armée Grodno, Jidomlya, Sokula
b) pour la 10eme Armée Monki, Knyshin, Sokoly, Belostok
c) pour la 13eme Armée Belsk, Khaynuvka
d) pour la 4eme Armée Jabinka, Kobrin, Gorodets, Tevli, Oranchitsy

3. Entrepôts principaux et secondaires: pour la nourriture des troupes et le recomplètement des réserves:
a) 3eme Armée Dépôt d'artillerie de Région N° 856 de Grodno, Dépôt secondaires d'artillerie N° 1498 en formation à Grodno. le dépôt d'Artillerie N°1497 arriverz à M-6
dépôts de carburant de région: N° 919 à Grodno, N°928 à Lida, N°929 à Mosty dépôts secondaires N°1020 à Grodno, N°1033 à Mosty, N°1022 à Lida.
Dépot de subsistances N°817 à Grodno, N°816 à Lida, N°1241 à Grodno N°1322 arrivera à M-5
b) 10eme Armée Le dépôt d'artillerie de Région de Khaynuvka servira également à la 13eme Armée. Dépôts secondaires d'Artillerie N°1447 à Khaynuvka, le N°1469 arrivera à M-6
Dépôt de Carburant de Région N°920 à Belostok, N°923 à BMonki, N°924 à Cherbonnyi Bor, N°922 à Volkovysk, Dépôts secondaires N°1019 à Monki, N°1018 à Chernnovyi Bor, N°1040 à Belostok, N°1044 à Volkovysk.
Dépôt de subsistances Régional N°819 à Belostok et N°818 à Volkovysk
dépôts secondaires N°1237 à Belostok, N°1315 arrivera à M-6.

c) 13eme Armée les munitions seront fournies par le dépôt d'Artillerie de Région N°838 de Khaynuvka. dépôts d'artillerie secondaires N°1447 à Khaynuvka, N°1469 arrivera à M-6.
dépôt de carburant de région N°926 à Khaynuvka, N°925 à Belsk.
dépôts de carburant secondaires N°1038 à Belsk, N°1048 à khaynuvka
les subsistances de la 13eme Armée proviendront du dépôt des produits N°819 de Belostok. le dépôt secondaire N°1320 sera en place à M-6.

d) 4eme Armée Dépot d'Artillerie de région N°843 à Bronno Gura, N°847 à Pinsk
dépôts d'artillerie secondaires N°1483 à Bronno Gura, N°1484 à Pinsk, N°1477 sera en place à M-6
dépôt de carburant de région N°921 à Kobrin, N°927 à Chepemkha, N°930 à Oranchitsy, N°933 à Lakhva
dépôts de carburants secondaires N°1024 à Chepemkha, N°1023 à Oranchitsy, N°1034 à Kobrin, N°1025 à Lakhva
dépôt de subsistances de région N°820 à Luninets, N°821 à Brest
dépôts de subsistances secondaires N°1319 à Luninets, N°1321 à Brest, N°1320 arriver à M-6

4 moyens sanitaires et vétérinaires
Tous les moyens sanitaires et vétérinaires existant sur le territoire ou en formation sur le territoire des secteurs d'Armée passeront sous le commandement des Armées.

5. Jusqu'au 15eme jour de la mobilisation on fournira depuis les armureries
3 dotations de munition, 3 ravitaillement de carburant pour les véhicules de combat et 5 pour les véhicules de transport, une ration quotidienne de fourrage.
Les dépôts doivent couvrir les besoins d'une dotation en munitions pour les troupes, 2 dotations dans les dépôts de Région. Les besoins en carburant à raison de deux pleins dans les unités, un dans le véhicule,le deuxième en réservoir. 2 pleins pour les véhicules de combat, 6 pleins pour les véhicules de transport dans les dépôts de région. Les besoins en nourriture et fourrage couvriront les réserves et les secours dans les unités. Les recomplètement seront fournis par l'état-major de région depuis les dépôts de région sur requête des état-major d'Armée.

XIV Remarques générales sur l'établissement du plan
1. Le premier franchissement de frontière dans les airs où au sol ne se fera que sur autorisation du Grand Commandement.

2. Le plan de protection entrera en action dès la réception du télégramme chiffré suivi de la signature du Comissaire à la défense, d'un mebre du Grand Conseil Militaire et du chef de l'Etat-Major Général de l'Armée Rouge avec l'indication: "MISE EN OEUVRE DU PLAN DE PROTECTION DE 1941"

3.Participeront à la mise en oeuvre du plan de protection des frontières:
a) l'etat-major de région au complet: commandant des troupes, membres du Conseil Militaire, chef d'Etat-Major et chef de la section Opération de l'état-major de région
pour la préparation du plan d'action des Forces Aériennes: le commandant des Forces Aériennes de Région Ouest
Pour le plan des messages militaires, le chef de la section Message Miltaire de la Région Ouest
pour le plan de construction des arrières, l'adjoint du chef d'etat-major de la Région Ouest pour les Ariières
Pour le plan de mise en poeuvre des transmissions, le chef des transmission de la Région.
Nous demandons aux chefs d'Arme et de Service d'attribuer personnellement des missions en fonction des spécialités sans annonce du plan de protection
b) Dans les état-Major d'Armée les commandants d'Armée, les membres du Conseil Militaire, le chef d'état-major d'Armée, le chef de la séction Opération de l'Etat-Major d'Armée.

4. Les Commandants établiront en deux exemplaires les plans qu'ils auront établis des secteurs de protection. Une fois qu'ils auront été validés par le Conseil Militaire de région, les deux exemplaires seront scellés sous cachet de ciredu conseil militaire de région et seront conservés:
le premier exemplaire dans le coffre du chef d'etat-major d'armée, le deuxième exemplaire dans le coffre du chef d'état-major de région.

5. Porte-Documents et enveloppes contenant les documents relatifs à la protection des frontières ne seront ouverts que sur ordre donné par message écrit ou télégramme, du conseil militaire de région aux Armées pour les grandes unités et les Unités.

6. Tous les documents du plan de protection des frontières seront écrits à la main ou bien tapé personnellement à la machine par les Commandants lors de leur élaboration.

Liste des pièces jointes et annexes

1 schéma de positionnement et de déploiement des troupes de protection de la Région Militaire Spéciale OUEST sur carte au 1/500000
2 directives au commandants des 3eme, 10eme, 13eme, 4eme Armée pour l'élaboration du plan de protection de la frontière (19pages chacun, soit 76)
3.directives du chef d'etat-major des armées pour l'élaboration du plan Matériel, (3/4 pages chacun, 14 feuilles)
4. plan de déploiement des troupes , répartition pour la protection de la frontière . 5 feuilles
5. calendrier de déploiement des unités pour la protection de la RMS OUEST, 4 feuilles
6. schéma des zones de défense, carte 1/500000
7. détail des besoins en travailleurs et en matériaux pour l'équipement de la ligne de défense, 29 feuilles
8. déclaration de l'état des Forces Aériennes à la date du 1er juin, 8 feuilles
9. tableau des objectifs atteignables par les bombardiers, 1 feuille
10. détail des munitions nécessaires au bombardiers pour couvrir les aérodromes ennemis en 1ere zone, 2 feuilles
11. idem pour la frappe en 2eme zone
12. liste des noeuds ferroviaires à détruire, 1 liste
13. carte des bases et aérodromes des Forces Aériennes de la Région Militaire Spéciale OUEST
14. feuille d'attribution aux Forces Aériennes selon le plan de protection, 2 feuilles
15. plan de localisation des unités de Défense anti-aérienne.
16. Plan de Défense Aérienne de la Région Ouest, 12 feuilles.
17. Plan de défense et objectifs à défensre ayant une importance stratégique ou gouvernementale.
18. Plan d'organisation et de localisation des postes de guêt aérien
19. Plan d'identification et liaison des postes d'identification
20. directives NKO
21. plan des liaisons filaires
22. indications pour les transmissions des Armées
23. plan des transmissions de la région
24. tableau des signaux
25. indications pour la direction des troupes
26. plan d'organisation et de construction pour les arrières 1/500000
27. liste des effectifs de combat

le Commandant des Troupes de la Région Militaire Spéciale Ouest
GENERAL D ARMEE D. PAVLOV

membre du Conseil Militaire de la Région Militaire Spéciale Ouest
COMMISSAIRE DE CORPS A. FOMINYKH

Chef d'Etat-Major de la Région Militaire Spéciale Ouest
MAJOR-GENERAL V. KLIMOVSKIKH


imprimé en deux exemplaires
n°1 EM Général de l'Armée Rouge
n°2 EM Région Militaire Spéciale OUEST

REFERENCES ARCHIVES TSAMO RF, FOND 16, op. 2951, d. 243, ll 4-34 .





0 commentairesVu 449 fois
<- Retour Index du Blog de quovadisRetour Annuaire des Blogs ->


Scroll