Le Blog de nyle
Rawa-Ruska et mon grand-père Félix Le Corre


Flux
Retour Annuaire des BlogsIndex du Blog de nyle


nyle
Private First Class
Private First Class
 
Messages: 28

Inscription: 02 Jan 2015, 12:05
Région: RHONE ALPES
Pays: FRANCE
Blog: Voir le blog (18)
Archives
- Juillet 2019
+ Décembre 2018
+ Novembre 2017
+ Septembre 2017
+ Mai 2017
+ Janvier 2017
+ Novembre 2016
+ Août 2016
+ Septembre 2015
+ Avril 2015
+ Février 2015

Intervention AG Ceux de Rawa Ruska

Lien permanentde nyle le 23 Nov 2016, 22:41

INTERVENTION ASSEMBLEE GENERALE
CEUX DE RAWA RUSKA - SECTION RHONE ALPES
Samedi 19 novembre 2017

Bonjour,
Je suis descendante d’un ancien de Rawa-Ruska. Il s’agit de mon grand-père Félix Le Corre originaire de Bretagne.
Ce grand-père, je ne l’ai jamais connu ; il est décédé trop tôt, en raison de problèmes de santé dus aux séquelles de Rawa-Ruska
Il y a 3 ans, je ne connaissais pas Rawa-Ruska, les stalags, les Kommandos, jusqu’au jour où mon oncle m’a remis une boite contenant toute la correspondance de guerre entre mon grand-père et ma grand-mère.
J’ai lu toutes les lettres, je les ai classées chronologiquement afin de retracer le parcours de mon grand-père pendant ces 3 années de captivité.
Il fut transféré dans 8 camps successifs dont Rawa-Ruska.
Tout a commencé à Brest, où fait prisonnier, il est envoyé au frontstalag de Quimper, puis le Stalag XIIE, le Stalag XIIB, le stalag XIIF, le stalag XIIA, jusqu’à Rawa-ruska, où il est arrivé avec le second convoi en Avril 1942.
En décembre 1942, il est transféré au stalag IIIB, puis stalag IVB pour être rapatrié à Compiègne pour maladie en Mai 1943.
Je n’ai plus ma grand-mère et dans la famille, cette période malheureuse n’était jamais évoquée. Ma maman et mes oncles n’en savaient pas plus que moi. Ce fut alors une évidence de mener un travail de mémoire et de laisser à mes enfants et à ma famille une trace de ce parcours hors norme.
Grâce à différents forums et le site internet national de Rawa-Ruska, j’ai su que pour commencer toutes recherches, il était nécessaire d’avoir au moins 2 informations : Son numéro de soldat et son numéro de prisonnier.

J’ai alors frappé à toutes les portes pouvant m’aider dans mes recherches :
Aux archives du Finistère, j’ai pu retrouver sa fiches matricule militaire qui contenait malheureusement pour une raison que j’ignore aucun information sur son parcours militaire, mais au moins son numéro de soldat.
Sur la bibliothèque nationale en ligne « Gallica », j’ai pu retrouver la liste N°55 des prisonniers, sur laquelle figurait le nom de mon grand-père et son premier lieu de captivé : le frontstalag 135.
J’ai ensuite pris contact avec le centre des Archives de Caen, qui m’a informée détenir des informations sur mon grand-père, mais pouvant uniquement me communiquer des références d’archives. Grâce à un forum, j’ai échangé avec une généalogiste qui m’a proposée de se rendre à ma place à Caen. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’ai alors reçu sur ma boite mail plusieurs documents concernant mon grand-père :
- Sa carte d’enregistrement de prisonnier, sur laquelle étaient mentionnés tous les camps
- Une copie de toutes les listes de transfert entre ces camps
- Sa carte de rapatriement à Compiègne
- Et pour finir, la copie intégrale de son dossier de reconnaissance d’interné résidant avec les témoignages d’anciens prisonniers décrivant son évasion l’ayant conduit à Rawa-Ruska. Il est fait état d’une seule évasion alors que Rawa-Ruska était destiné aux récidivistes.

J’ai également contacté les archives hospitalières des armées à Limoges, qui m’ont donné accès à son dossier médical lors d’une blessure au Stalag XIIF.
Dernièrement, j’ai pris contact avec le service historique de la défense qui a retrouvé dans ses archives le journal officiel où figure le nom de mon grand-père pour la médaille des évadés.

Voilà maintenant 3 années que je n’intéresse à Rawa-Ruska, avec toujours l’espoir d’obtenir des informations complémentaires. En 2016, j’ai rejoint l’association Ceux de Rawa-Ruska avec la volonté de faire reconnaître ce camp et que nos anciens ne soient pas oubliés.
Il me semble important que les petits-enfants continuent le devoir de mémoire.
Merci pour votre attention.

Dernière édition par nyle le 25 Nov 2017, 16:16, édité 4 fois.




0 commentairesVu 282 fois
<- Retour Index du Blog de nyleRetour Annuaire des Blogs ->


Scroll