Retour Annuaire des BlogsIndex du Blog de Aldebert


Aldebert
vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3800

Inscription: 22 Jan 2010, 19:22
Localisation: Aquitaine
Région: Aquitaine
Pays: France
Blog: Voir le blog (111)
Archives
- Novembre 2019
+ Septembre 2019
+ Août 2019
+ Janvier 2019
+ Septembre 2018
+ Août 2018
+ Juillet 2018
+ Mai 2018
+ Mars 2018
+ Février 2018
+ Janvier 2018
+ Décembre 2017
+ Septembre 2017
+ Juillet 2017
+ Juin 2017
+ Mai 2017
+ Avril 2017
+ Mars 2017
+ Février 2017
+ Janvier 2017
+ Novembre 2016
+ Septembre 2016
+ Juin 2016
+ Avril 2016
+ Mars 2016
+ Décembre 2015
+ Novembre 2015
+ Septembre 2015
+ Juillet 2015
+ Mai 2015
+ Avril 2015
+ Mars 2015
+ Février 2015
+ Janvier 2015
+ Décembre 2014
+ Octobre 2014
+ Septembre 2014
+ Août 2014
+ Juin 2014
+ Mai 2014
+ Avril 2014
+ Mars 2014
+ Février 2014
Amis

Commandant MEDINGER et Lieutenant TOTTH - Chapitre 105

Lien permanentde Aldebert le 05 Aoû 2018, 10:59

Comment j'en suis arrivé au Lieutenant TOTTH.
Texte de Philippe Medinger

En 2009, suite au décès de mon père, j'ai eu envie d'en savoir un peu plus long sur la carrière militaire de mon grand père MEDINGER Jean Louis, décédé le 20/03/1978. Je l'ai très bien connu. J’allais chez mes grands parents tous les samedis. A son décès j’avais 18 ans ½. Il ne parlait jamais de son passé militaire. Je savais qu'il avait fait la première et la seconde guerre mondiale mais aussi la campagne du Levant en 1921/1922 et qu'il avait fini sa carrière en 1957 avec le grade de Lieutenant Colonel comme «Commandant des Grands Camps de Champagne» pour la période de Mai 1956 a Juillet 1957, à l'état major situé a Chalons sur Marne.
Lt Colonel Medinger.jpg
Lt Colonel Medinger.jpg (67.03 Ko) Vu 615 fois

J'ai su aussi par mon père, que mon grand père avait pris le Maquis avec ses hommes en 1944 et que lors d'une reconnaissance en traction, son véhicule avait été mitraillé par les allemands. On avait relevé sur ce véhicule 28 impacts de balles mais pas un seul blessé parmi les occupants. Mon père m'a parlé plusieurs fois de cet épisode de la voiture mitraillée. Il avait alors16 ans en 1944 et ça l'a marqué. D'ailleurs je cherche toujours des renseignements sur cet évènement, avec peu de chance, car trop ancien depuis 74 ans. Donc, pour en savoir un peu plus, je me suis procuré son dossier militaire, archivé au SHD de Vincennes, ainsi en le lisant j'ai remarqué qu'il avait eu la «Qualité FFI reconnu», avec le grade de commandant à titre fictif par ordre du Colonel commandant les FFI de la Cote D’or en août 1944. Suite à cela, en 2013, j'ai écrit au SHD de Vincennes pour savoir s’il y avait un dossier sur lui dans la résistance. Un mois après, j'ai eu une réponse positive avec le N° de son dossier FFI pour le consulter. Sur un site d'aide sur le Net, des bénévoles sont allés au SHD et ont photocopié le dossier complet de mon grand père dans les FFI. En le lisant, j'ai su dans quel Maquis il était. Il a été nommé «commandant a titre fictif» le 16/08/1944 par ordre du colonel MONOD commandant les FFI de la région D dans le maquis Camp Liberté, qui opérait sur Dijon, Châtillon sur Seine en Cote D’or, effectif 900 hommes environ. La région D comprend La Franche Comté (Jura) Dole, où stationne le Lieutenant TOTTH ainsi que la Bourgogne (Cote d'Or) Dijon, où était mon grand père. Son grade est devenu définitif par décret du Général De Gaulle le 20/05/1945. Ensuite, en regardant son dossier plus en détail, j'ai vu que lorsqu'il était dans la région de Dole, dans le Jura début 1944 en tant que commandant dans la garde des communications, il était en contact avec un Lieutenant TOTTH. Il avait camouflé des armes lorsqu'il était au 24ème RA de 1940 à 1942. Sur le coup, lorsque j'ai lu «en liaison avec le Lieutenant TOTTH de L'AS» dans le dossier FFI de mon grand père, j'ai cru que ce Lieutenant TOTTH était un anglais étant donné le nom de famille. Je n'ai donc pas cherché plus d'informations sur cet homme. A ce moment précis de mes recherches, je ne savais pas ce que signifiait «AS». Je l'ai appris en cherchant encore sur le net qu’il s’agissait des initiales de «Armée Secrète» créée officiellement en janvier 1943 sous l'action de Jean Moulin, regroupant trois mouvements de résistance de la zone sud que sont: Combat, Libération sud et Franc Tireur, composé de nombreux militaires et qui fusionnera en février 1944 avec les FFI.

En 2016, j'ai épluché des papiers sur mon grand père que j’avais en ma possession, et là, MIRACLE, il s’agissait des ordres de son dernier régiment, le 24ème RA à Agen de 1941 à 1942. En étudiant ces documents, j'ai vu un S/L TOTTH, puis Lieutenant en janvier 1942 qui était dans la même batterie que mon grand père, la 5ème, depuis janvier 1942. Grâce à internet, j'ai pu savoir qu’il existait un lieutenant TOTTH parmi les résistants, ainsi que son N° de dossier FFI. J’avais là, une piste sérieuse, car il n'y avait qu'un seul Lieutenant TOTTH avec le prénom de Jules Maurice dans le répertoire des résistants et en plus, né a Dole dans le Jura. Donc, toujours avec l'aide de bénévoles sur Paris, je me suis procuré le dossier FFI du Lieutenant TOTTH Jules Maurice et là, «bonne surprise», c'était le bon, il avait été de 1940 à 1942 au 24èmeRA. Pour moi, tout est devenu clair. Dés que le 24èmeRA fut dissous fin 1942, le Lieutenant TOTTH est reparti à Dole d’où il est originaire, il y est né le 15/03/1910, Il a ensuite pris le Maquis en Août 1943 dans la région de Dole. A cette même période, mon grand père était en congé d'armistice, puis en non disponibilité jusque janvier 1944, date a laquelle, avec ma grand mère et leurs 3 enfants, dont mon père, ils sont partis pour Dole, puis ensuite à Besançon,16 rue du Polygone, où ils habitaient avant la guerre. Mon grand père a été affecté à la garde des communications, chef du canton de Dole, de janvier à juillet 1944, pour demeurer en liaison avec son ancien adjoint le Lieutenant TOTTH, qui commandait un détachement du maquis LUC d’un effectif de 120 hommes, afin de lui procurer des renseignements en vue d’effectuer des sabotages. Mon père me parlait souvent de mon grand père et des sabotages des voies ferrées.

Par la suite en Août 1944, mon grand père a pris le maquis lorsqu'il en a reçu l'ordre, comme commandant à titre fictif dans le maquis « Camps Liberté ». C'est grâce au cahier de notes de mon grand père, capitaine de la 5èmebatterie du 24èmeRA de novembre 1941 à novembre 1942, cahier que je trouvé en avril 2018, que tout est devenu limpide. Avec la seule photo de mon grand père au 24ème RA, les hommes ayant la tenue de l'armée d'armistice, que j'ai en ma possession et avec l'aide très précieuse d'Albert René Gilmet, qui m'a fourni une photo du «Commandant TOTTH» commandant le 1/1 Bataillon du 1er RA 1958/1960 en Algérie, j'ai pu identifier le Lieutenant TOTTH, (grade obtenu en janvier 1942) à coté de mon grand père, avec sa carte topographique dans la main gauche, à la tète de 3 sections de la 5ème batterie, la moitié de l’effectif, environ 85 hommes de cette batterie. Sur cette photo, certainement prise pendant l'été ou l’automne 1942, on distingue bien que les hommes sont très jeunes, ce qui correspond en tout point avec les renseignements écrits sur le cahier de notes. Le Lieutenant TOTTH était chargé de l'instruction des jeunes de la 5ème batterie, section de commandement et deux autres sections, l'autre partie de l'effectif de la batterie étant composé d'anciens. L'instruction était faite par un adjudant ou un sergent chef. J'ai aussi trouvé dans les documents de mon grand père, deux «Bon d'épargne au porteur» daté du 21 mars 1944 à Dole, qui confirme bien que mon grand père était sur Dole à cette période. Dans les recherches, il faut avoir beaucoup de chance pour trouver les réponses aux questions que l'on se pose, cela a été mon cas.
Encore un grand Merci ALBERT pour ton aide très précieuse. Rédacteur: MEDINGER Philippe, petit fils du L/C MEDINGER Jean Louis (1898/1978)
1 - Armée d'armistice - Instruction.jpg
1 - Armée d'armistice - Instruction.jpg (178.89 Ko) Vu 602 fois

2 - papy et tonton.jpg
2 - papy et tonton.jpg (208.28 Ko) Vu 603 fois

3 - Capitaine Médinger et Lt TOTTH au 24 éme RA.jpg
3 - Capitaine Médinger et Lt TOTTH au 24 éme RA.jpg (191.29 Ko) Vu 610 fois

4 - Cdt Medinger.jpg
4 - Cdt Medinger.jpg (204.1 Ko) Vu 607 fois

5 - MEDINGER Jean Louis -Totth.JPG
5 - MEDINGER Jean Louis -Totth.JPG (169.06 Ko) Vu 606 fois

6 - Totth.JPG
6 - Totth.JPG (233.19 Ko) Vu 609 fois

7 - Totth lettre.jpg
7 - Totth lettre.jpg (245.09 Ko) Vu 613 fois

8 - MEDINGER Jean Louis.JPG
8 - MEDINGER Jean Louis.JPG (284.93 Ko) Vu 616 fois

9 - Capitaine Totth.jpg
9 - Capitaine Totth.jpg (248.42 Ko) Vu 610 fois

10 - extrai10.jpg
10 - extrai10.jpg (260.84 Ko) Vu 619 fois

11 - Totth maquis.jpg
11 - Totth maquis.jpg (249.14 Ko) Vu 612 fois

12 - Totth 4.JPG
12 - Totth 4.JPG (285.73 Ko) Vu 615 fois

13 - Cdt Totth.jpg
13 - Cdt Totth.jpg (103.68 Ko) Vu 619 fois

Medinger 13.jpg
Medinger 13.jpg (347.14 Ko) Vu 625 fois


Fichiers joints
Dernière édition par Aldebert le 18 Aoû 2018, 15:36, édité 4 fois.





0 commentairesVu 243 fois
<- Retour Index du Blog de AldebertRetour Annuaire des Blogs ->


Scroll
cron