Connexion  •  M’enregistrer

La seconde bataille de Paris de la 2ème DB : 26-28 août 1944

Cette rubrique renferme tout ce qui concerne le front ouest du conflit, y compris la bataille des Ardennes ainsi que les sujets communs à tous les fronts tels, les enfants et les femmes dans la guerre, les services secrets, espionnage...
MODÉRATEUR: gherla

La seconde bataille de Paris de la 2ème DB : 26-28 août 1944

Nouveau message Post Numéro: 1  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 11 Oct 2016, 15:37

Ci-dessous un article sur cette bataille moins connue.
Source: http://lechoduchampdebataille.blogspot. ... -aout.html

Si on connaît bien le déroulement de la Libération de Paris en elle-même, on oublie souvent que les éléments de la 2ème DB ont poursuivi le combat au nord de la capitale et ce, du 26 au 28 août 1944, face à de puissantes contre-attaques allemandes dont certaines unités, initialement prévues pour participer à la reprise de la ville, sont installées sur une ligne défensive face aux troupes alliées.

Voici donc un rappel de cette « seconde bataille » de Paris où la célèbre division du général Leclerc subira des pertes sévères pour protéger les Parisiens tout juste libérés.

Déjà le 26 août, après le bombardement meurtrier de la Luftwaffe sur Paris, deux détachements du RBFM (régiment blindé de fusiliers marins) avaient reconnu et trouvé des résistances en direction de Montmorency et du Bourget. Il y a bien une division allemande qui se déploie dans cette zone. En fait, il s’agit de la 47ème division d’infanterie du général Walhe qui installe un rideau défensif avec 3 régiments de grenadiers sur une ligne allant de Montmagny à Sevran.

Fort de ces renseignements sur des mouvements allemands près de Saint-Denis, La Courneuve, Le Bourget et la Porte de la Chapelle, le général Leclerc installe son poste de commandement tactique avancé dans le 18ème arrondissement de Paris.

Le 27 août, il envoie le groupement tactique Dio, vers l'aérodrome du Bourget et le groupement tactique Langlade vers Stains et Montmagny. Ce dernier fonce sur Groslay et Enghien, où les chasseurs de chars du RBFM frappent avec succès les positions allemandes.

Le colonel Dio, quant à lui, déploie alors le sous-groupement Farret vers Dugny, le sous-groupement Noiret au Bourget et le sous-groupement Rouvillois au Blanc Mesnil pour, d’abord, stopper les poussées allemandes, puis tenter d’envelopper le terrain d'aviation avant de s'en emparer.

Le sous-groupement Farret se bat jusqu'à 18h00 au prix de pertes élevées et subit une violente contre-attaque dans la nuit.

L'enseigne de vaisseau de Gaulle, le fils du général, chef du 1er peloton du 3ème escadron de combat du R.B.F.M, est de la bataille. Le lieutenant Humbert Van der Cruis de Wazier, de la 1ère compagnie du 1er R.M.T (et cousin du général Leclerc), est tué. Le sous-groupement Noiret se heurte, de son côté, à des éléments allemands sur le terrain d'aviation. Très bien enterrés et camouflés, disposant d’un terrain valorisé, les fantassins allemands opposent une résistance farouche et meurtrière. Le combat, mené principalement par le 12ème régiment de cuirassiers, cesse à 19h30 et les pertes sont très importantes du côté français, mais bien plus encore du côté allemand.

Le sous-groupement Rouvillois, sur son axe, s'empare du Blanc-Mesnil et empêche un régiment ennemi de soutenir la poche de résistance du Bourget. De nombreux F.F.I locaux participent à la bataille avec le sous-groupement Rouvillois au Vieux Blanc-Mesnil, apportant leur combativité mais surtout leur connaissance indispensable du terrain. En outre, les pièces d’artillerie (M7 Priest) des I/40ème RANA et du 3ème RAC apportent un appui feu puissant et intense aux actions des unités de mêlée en particulier grâce à de fortes consommations d’obus dans la région du Bourget. Les cibles traitées par l’artillerie sont principalement des blindés et des canons antichars.

Le 28 août, afin d’exploiter l’avantage acquis et de disposer d’une zone tampon protégeant la capitale, les unités françaises poussent vers le nord et atteignent Ermont, Piscop, Sarcelles, Gonesse et Roissy en France.

Les pertes sont nombreuses, les engagements sont souvent allés jusqu’au corps à corps. La 2ème DB perd 40 tués et 60 blessés. Chez l’ennemi il y a plus de 500 morts et 950 prisonniers.

Cette action de la 2ème DB est cruciale car l’ennemi aurait pu, à partir de la ligne de débouchée conquise au nord de Paris, mener des incursions violentes, des coups de main, voire des raids dans la capitale, fragilisant encore un peu plus la situation sanitaire (ravitaillement) et sécuritaire de Paris dans un environnement ZURB plus délicat à contrôler. Cette manœuvre aurait peut-être permis aux Allemands de stopper la progression des Alliés vers le nord, de faciliter le repli d’unités allemandes vers l’est ou de concentrer des unités blindées (9ème division de Panzer par exemple) capables de contre-attaquer en direction des têtes de pont sur la Seine.

Extrait du JMO du sous-groupement Farret :

27 août 1944

Le Sous/Groupement FARRET composé de la C.A, une Compagnie du Génie, 1 escadron de T.D (tank destroyers), 1 peloton d’Auto-Mitrailleuses, 1 batterie du 3ème R.A.C (3ème régiment d’artillerie coloniale)quitte le jardin du Luxembourg et se porte en direction du Nord. À 10 h 30 au carrefour de Saint-Lucien (Nord de PARIS) et lui est adjoint la 3ème Compagnie, et il reçoit l’ordre de nettoyer la zone, en direction de Dugny et d’occuper le village. Engagement à partir du pont de Dugny.

La Section de Reconnaissance et la Cie du Génie sont engagées entre la route et la rivière «LAVEILLE MÈRE». Engagements assez durs. Les Autos Mitrailleuses et la 3ème Compagnie attaquent Dugny et l’occupent.

Après le village, une partie de la 3ème Compagnie attaque les hangars d’aviation bordant le terrain d’aviation du Bourget à l’ouest accrochage sérieux. Le commandant CORLU est gravement blessé, Le capitaine SANMARCELLI blessé également, ainsi que le lieutenant KIRCH.

À 18 heures DUGNY est complètement nettoyé.

À 23 h 30 violente contre-attaque allemande conte le point d’appui Nord-est (lieutenant FERRANO) menée par la 3ème Compagnie du 47ème Bataillon de Grenadiers. L’ennemi est repoussé avec de très grosses pertes, dues à la fois au tir des mitrailleuses du P.A (point d’appui), des mortiers de la C.A (compagnie d’appui)et de l’artillerie.

28, 29 août 1944

Le Bataillon s’installe au Bourget aux environs du terrain d’aviation effectuant quelques points de patrouille, en particulier vers GONESSE.

vétéran
vétéran

 
Messages: 566
Inscription: 16 Avr 2015, 14:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: La seconde bataille de Paris de la 2ème DB : 26-28 août 1944

Nouveau message Post Numéro: 2  Nouveau message de Martial Velin  Nouveau message 11 Oct 2016, 16:39

Passionnant, en effet cette partie de la bataille est quasiment inconnu


 

Voir le Blog de Martial Velin : cliquez ici


Re: La seconde bataille de Paris de la 2ème DB : 26-28 août 1944

Nouveau message Post Numéro: 3  Nouveau message de Prosper Vandenbroucke  Nouveau message 11 Oct 2016, 17:11

Bonsoir Olivier,
Merci pour cette évocation.
Même Erwan Bergot dans son livre " La 2° D.B. n'y consacre que quelques lignes (pages 211 et 212) que voici:

.....................Cela n'a pas duré en effet. Dès le lendemain, 26 août, l'ensemble de la division s'est porté en direction du nord de Paris, autour de la Plaine-Saint-Denis.
Dans l'après-midi, le colonel Roumiantzoff a poussé des reconnaissances jusqu'à proximité d'Enghien. Il les a repliées aussitôt. Les Allemands ont réagi et ont rameuté, en catastrophe, toutes leurs troupes disponibles. Et, en particulier, la 47° division d'infanterie qui est arrivée, à marches forcées, de la région du Pas-de-Calais.
Le soir même, ses éléments avancés pénètrent dans des agglomérations « libérées » par les F.F.I à Gonesse, à Herblay, et jusqu'au Raincy. Ils prennent des otages qu'ils fusillent, sans jugement. Après l'espoir fou, l'angoisse gagne. Des civils affolés signalent même des patrouilles allemandes jusqu'au centre d'Aubervilliers. Leclerc sent la nécessité d'agir très vite.
Il envoie le G.T. « V » vers l'ouest de Saint-Germain à Pontoise pour y ramener la sécurité et stopper toute velléité allemande de retour en force. Pour leur part, Langlade et Dio attaquent, au coude à coude, à partir de la Plaine-Saint-Denis en direction de Montmorency pour le G.T. « L », du Blanc-Mesnil pour le G.T. « D ».
Quatre jours durant, de furieux combats d'infanterie vont opposer Français et Allemands, débusqués un à un des maisons et des forêts. Le combat le plus dur et le plus meurtrier a lieu, le 28 août, au Bourget. Le 1er R.M.T., qui attaque à pied des fantassins établis sur les pistes mêmes de l'aéroport, doit, pour se dégager, faire appel au 12° Cuirs pour le sortir d'un mauvais pas. Gaudet et ses Sherman vont faire un massacre, mais le G.T. « D » a subi de lourdes pertes. Corlu, commandant en second du Ier R.M.T. est tué, Sanmarcelli et Kirsch sont grièvement blessés. Le 30 août enfin, la 28e division d'infanterie américaine appuyée par la 5e D.B. prennent le relais et poussent leur avance en direction de Compiègne et de l'Oise. La division peut enfin rentrer sur Paris, au repos. En quatre jours, l'ambiance a bien changé................


Bien amicalement
Prosper ;) ;)
L'Union fait la force -- Eendracht maakt macht

Image
http://www.freebelgians.be

Administrateur Principal
Administrateur Principal

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 54300
Inscription: 02 Fév 2003, 20:09
Localisation: Braine le Comte - Belgique
Région: Hainaut
Pays: Belgique

Voir le Blog de Prosper Vandenbroucke : cliquez ici


Re: La seconde bataille de Paris de la 2ème DB : 26-28 août 1944

Nouveau message Post Numéro: 4  Nouveau message de dominord  Nouveau message 11 Oct 2016, 17:22

Deux officiers supérieurs américains tomberont également ce jour-là en service commandé. Il s'agit du colonel Little et du lieutenant-colonel Hall, venus reconnaître, alors que les combats faisaient rage, l'état des pistes du terrain du Bourget afin de préparer leur remise en état pour les futures offensives aériennes.
http://liberation-de-paris.gilles-primo ... americaine
Domi :sweet:
"Goddam it, you'll never get the Purple Heart hiding in a foxhole! Follow me!

vétéran
vétéran

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3500
Inscription: 10 Aoû 2011, 19:56
Région: languedoc Roussillon
Pays: France

Voir le Blog de dominord : cliquez ici


Re: La seconde bataille de Paris de la 2ème DB : 26-28 août 1944

Nouveau message Post Numéro: 5  Nouveau message de Tomcat  Nouveau message 11 Oct 2016, 17:28

Merci Prosper et Dominord pour ces infos :-)

vétéran
vétéran

 
Messages: 566
Inscription: 16 Avr 2015, 14:16
Région: midi-pyrennées
Pays: france

Voir le Blog de Tomcat : cliquez ici


Re: La seconde bataille de Paris de la 2ème DB : 26-28 août 1944

Nouveau message Post Numéro: 6  Nouveau message de Martial Velin  Nouveau message 11 Oct 2016, 19:23

Oui, un grand merci à tous


 

Voir le Blog de Martial Velin : cliquez ici


Re: La seconde bataille de Paris de la 2ème DB : 26-28 août 1944

Nouveau message Post Numéro: 7  Nouveau message de fanacyr  Nouveau message 11 Oct 2016, 20:05

Bonne idée de magnifier ces combats moins connus
Leclerc va aussi prendre quelques jours de repos début septembre et ira saluer son Père à Tailly

Brigadier General
Brigadier General

 
Messages: 491
Inscription: 06 Fév 2008, 16:28
Région: Région Ile de France
Pays: FRANCE

Voir le Blog de fanacyr : cliquez ici



Retourner vers FRONT OUEST ET GUERRE TOTALE




  • SUR LE MEME THEME DANS LE FORUM ...
    Réponses
    Vus
    Dernier message
 
  ► Les 10 Derniers Posts du jour Date Auteur
    dans:  La parution de l'Histomag n° 96................... 
il y a 5 minutes
par: Dog Red 
    dans:  Les Sherman modifiés 
il y a 9 minutes
par: Dog Red 
    dans:  Le quiz matériels et véhicules - suite - 11 
il y a 14 minutes
par: iffig 
    dans:  FCM2C Capturés par les Allemands. 
il y a 45 minutes
par: alain adam 
    dans:  retournement de situation 
il y a 50 minutes
par: alain adam 
    dans:  Quoi de neuf dans les kiosques ? 
il y a 59 minutes
par: alain adam 
    dans:  Le Haltbefehl 
Aujourd’hui, 21:37
par: alain adam 
    dans:  EDDY FLORENTIN 
Aujourd’hui, 21:34
par: robi53 
    dans:  Quizz Aviation - Suite 12 
Aujourd’hui, 20:42
par: Prosper Vandenbroucke 
    dans:  Le quiz histoire - suite - 15 
Aujourd’hui, 20:38
par: Prosper Vandenbroucke 

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Michel 44 et 29 invités


Scroll